Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Articles avec #temoignages

Témoignage 11

16 Juin 2009, 18:03pm

Publié par SOS Hommes Battus

 

Mes rapports avec ma femme se sont très détériorés. Depuis des années, celle-ci me fait vivre l'enfer. Des réflexions insidieuses, des provocations verbales, un "dressage" systématique aux tâches ménagères auxquels elle met un point d'honneur à jourer la chef dés qu'elle rentre de ses multiples absences (elle est en retraite depuis un an, et moi pas), des désavoeux permanents, etc. et depuis quelque temps, elle prétexte des énervements pour tenter de me molester idiotement, me bousculer, me cracher à la figure en plein repas, etc.

 

J'ai gardé mon calme jusque là, sachant qu'en cas de perte de contrôle, l'homme a toujours tort. Combien de temps vais-je encore tenir sans lui répliquer ! je crois que je n'en peux plus.

Voir les commentaires

Témoignage 10

16 Juin 2009, 17:55pm

Publié par SOS Hommes Battus


Je pète les plombs...

La nouvelle campagne médiatique "Violences conjugales=femmes battues" vient raviver des souvenirs récents particulièrement pénibles. Pourquoi ne parle-t'on que des femmes maltraitées, jamais maltraitantes? Ne serait-il pas plus intelligent de parler de conjoint violent ? Je veux bien croire que dans la plupart des cas les violences sont  exercées contre les femmes...mais de la à nier la violence de certaines femmes comme c'est e cas aujourd'hui...je ne peux l'accepter.

Pour illustrer mon propos, je veux simplement vous rapporter mon vécu. Sans rentrer dans les détails...
Mon épouse, d'une jalousie maladive s'est imaginée que je la trompais avec sa meilleure amie. Cette amie, victime de violences conjugales avait expliqué à mon épouse la marche à suivre pour être prise en charge: gendarmerie et assistance sociale. Le mari violent, persuadé que j'étais à l'origine du départ de sa femme (ce qui n'était aucunement le cas car j'ai appris son départ bien après) a monté la tête à mon épouse qui se trouvait ainsi confortée dans sa jalousie et a complètement perdu pied. Pendant trois semaines, mon épouse m'a harcelé du matin au soir et à plusieurs reprises j'ai dû fuire la maison et dormir dand ma voiture. C'était l'enfer...Mais à aucun moment je ne l'ai frappée. Quand j'étais à bout, je partais...et c'est arrivé souvent...très souvent. Jusqu'au jour où, n'en pouvant plus, je lui ai donné le choix. Soit j'allais à la gendarmerie, soit je la conduisais à l'hôpital...Elle choisit l'hôpital.Et, là, après examen, les médecins décidaient qu'une hospitalisation immédiate était nécessaire. Mais elle s'y opposa et j'ai dû la ramener à la maison.


Les crises de jalousie ont continué jusqu'au jours où j'ai évoqué ma situation avec notre médecin référent. Il fut donc décidé qu'il passerait à notre domicile pour l'examiner et que, si son état le nécessitait,je pourrais  faire une demande d'hospitalisation à la demande d'un tiers.Mais une des filles de mon épouse a prévenu sa mère et la veille de cette visite mon épouse est aller porter plaintes pour violences et le jour même elle quittait la maison avec ses filles.

J'ai galéré pendant des mois car c'était sa parole contre la mienne...J'étais un salaud qui avait frappé as femme! Après deux années de doutes, de craintes et de visites en gendarmerie, commissariat et Palais de Justice, le Procureur de la République a classé la plainte  pour violences sans suite.

Tout ça pour dire que certaines femmes n'hésitent pas à profiter du système et à accabler des hommes innocents,en toute légitimité et sans aucune sanction .

J'ai honte d'être français!

Voir les commentaires

Témoignage 9

7 Mai 2009, 17:56pm

Publié par SOS Hommes Battus


Ce n’est pas facile pour moi de vous contacter aujourd’hui cependant j’ai très peur de ma femme, elle me bat régulièrement et me menace de mort.

Je l’ai épousée après contact via une agence matrimoniale.

Depuis elle et sa fille me menacent en permanence et me frappent mais je ne peux rien dire car elles sont deux contre un et personne ne me croit.


Elles me menacent de m’envoyer en prison si je demande le divorce (elles me menacent de dire que je les frappe, que je suis pédophilie…) et j’ai très peur qu’elles le fassent car elles sont suffisamment méchantes pour mentir.


Je n’ose plus rentrer « chez moi » le soir en sortant du travail, mon épouse boit tout les jours avec ses amies.

Quand elle rentre à la maison avant 23 heures c’est pour me faire des reproches et des menaces.

Quand elle rentre tard je ne sais pas avec qui elle est et ce qu’elle a fait et si je demande elle me frappe.

J’ai peur.

Voir les commentaires

Témoignage 8

26 Mars 2009, 18:59pm

Publié par SOS Hommes Battus


Depuis plusieurs annees je prends des baffes et je recois des insultes humiliantes quasi quotidiennes
elle prend aussi tous les sous et me harcele avec des paroles qui me degradent
dois- je aller vivre dans la rue ou mettre fin a mes jours?
je suis de plus en plus a bout

Voir les commentaires

Témoignage 7

22 Mars 2009, 09:21am

Publié par SOS Hommes Battus


Je vous ecris car mon papa est battu par me mère depuis des années...
Mon pere est parti de la maison en 2002, ils ont alors divorcés, une fois mon pere parti c'est a nous qu'elle s'en prenait.
Nous sommes restées un an chez ma mere, jusqu'au jour ou nous sommes parties en catastrophe car elle nous menacée de mort, elle nous battait. Nous sommes restées 4 ans avec notre père. Tout se passait très bien.
Ma soeur s'est mise en appartement, moi j'ai pri mon propre logement.

Et de la ma mere a reussi a faire revenir mon père a la maison, ce qui n'a pas été difficile puisqu'il y a fait tous les travaux, meme en etant divorcé, trop gentil, il continuait a lui payé le loyer.

Aujourd'hui tout est reparti de plus  belle, une fourchette enfoncée dans son bras, des ti-shirt déchirés, des griffures sur le visage et sur les bras (nous avons des photos de cela).

Lors de leur derniere dispute, mon père fesait la vaisselle il s'est retourné et lui a mis un coup de coude sans faire exprès au coin de la bouche, directement elle est partie chez le medecin faire constaté et chez la gendarmerie porter plainte. L'avant derniere dispute, là ou elle la griffé de partout, il la poussé pour qu'elle arrete et elle s'est cogné une côte sur le coin d'un meuble. Idem medecin et gendarmerie. Mon père passe au tribunal.

Lui n'a jamais fait constaté ces blessures, trop gentil, et il avait peur d'elle. Aujourd'hui elle a un bon dossier sur lui, lui n'a rien sur elle.

Voir les commentaires

Témoignage 6

22 Mars 2009, 09:18am

Publié par SOS Hommes Battus


Reçu par email :

Je m'adresse à vous aujourd'hui pour mon père qui m'a demandé de voir sur le Net si je pouvais trouver des informations qui pourraient l'aider dans sa situation.
Mon père est un homme de 60 ans en couple depuis 35 ans et marié depuis 20 ans avec ma mère, une femme instable psychologiquement, constamment agressive, violente verbalement et physiquement, qui l'humilie et le harcèle moralement chaque jour, qui l'a coupé de sa famille et le maintient ainsi dans un état de dépendance absolu depuis 15 ou 20 ans maintenant.
Il me raconte depuis des années qu'elle va de plus en plus loin dans le harcèlement et la violence, et m'a avoué ces derniers jours trembler devant elle quand elle commence à "chercher la bagarre" et vivre dans un état de stress permanent (que j'ai moi-même vécu dans une moindre mesure lorsque je vivais encore chez mes parents).

A l'âge de la retraite qui s'annonce plutôt maigre, il a d'importants problèmes financiers, a une santé plutôt fragile et est surtout à bout de force psychologiquement face à une femme "toute puissante" qui, de plus est n'a que très peu et très rarement participé à la subsistance du ménage.

Il n'a jamais porté plainte par crainte des représailles et sûrement par honte aussi.

Voir les commentaires

Témoignage 5

21 Décembre 2008, 20:38pm

Publié par SOS Hommes Battus

Bonjour

Je m'appelle Michel (*) j'ai subis pendant plusieurs annees du harcelement moral continuel de la part de mon ex compagne, qui est tres manipulatrice et perverse mais cela c'est revele uniquement apres la naissance de notre petit garcon.

Avec mon ex compagne nous avons eus une autre enfant, mais mon ex compagne s'est dechainee et est devenue extremement agressive envers moi y compris lors de sa grossesse ou elle m'insultait des que je rentrait a la maison a t'elle point que j'en avais la peur au ventre. et alors que je lui parlais calmement elle m'a saute au cou et a tenter de m'etrangler.

j'ai depose ma plainte m'ai j'ai fait la betise de la retirer car a l'epoque elle allaitait notre bebe .

depuis elle a eus de nombreuses crises d'hysteries j'ai enregistre plusieurs de ses crises sur clefs MP3, j'ai essaye de la faire hospitaliser mais je n'y suis pas parvenu. ainsi elle m'insultait sans discontinuer le soir lorsque j'arrivais de mon travail vers 18:00 jusqu'a 1:00 voire 2:00 du matin sans raison et bien évidemment j'evitais a tous prix de lui repondre. la seule chose que je faisais c'etait de proteger mes enfants et de me proteger.

j'ai ecrit plusieurs fois au procureur de la republique, j'ai depose plusieurs mains courantes et plaintes.

nous nous sommes separes, je n'habite plus avec elle depuis un peu plus d'un an.

 j'avais saisi le JAF mais mon ex a saisi le JAF quelques heures avant moi.

j'ai eus pas mal de temoignages mais le juge n'en a pas tenu compte et a prefere s'appuyer sur ceux de madame la presentant comme une bonne mere, ainsi que sur l'expertise psychiatrique que j'avais reclame et qui totalement edulcore le comportement de mon expliquant son attitude par une depression et m'accusant de denigrer la mere de mes enfants devant eux, ce qui est bien entendu faux.

elle a obtenu la garde des enfants et la residence meme si j'ai un droit de garde de 5 jours tous les 15 jours et la moitie de des vacances avec bien entendu une pension alimentaire.

heureusement, la semaine apres le prononce du jugement mon ex etait interpellee par la brigade protection des mineurs. puis par le juge des enfants. depuis il y aune mesure de protection des enfants : AEMO.

Le juge essaie de retourner la situation contre moi en disant qu'il n'existe aucun element probant de maltraitance de mes enfants.

j'ai egalement fait appel de la plainte que j'avais retiree concernant sa tentative de strangulation.

j'en ai un peu marre de savoir que ,la parole d'un homme et d'un pere n'a aucune valeur a l'oreille de la justice, c'est une justice a deux vitesses et pas equitable du tout et surtout qui met en danger l'equilibre des enfants.

(*) le prénom a été changé

Voir les commentaires

Témoignage 4

16 Décembre 2008, 23:04pm

Publié par SOS Hommes Battus


Bonjour,

Je ne sais pas comment aider mon frère.

Il s'est séparé de sa femme depuis peu et il vit un vrai calvaire. Elle l'appelle plusieurs fois par jour, l'insulte, le rabaisse ... Depuis longtemps j'ai pu constater qu'elle le rabaissait, mais maintenant ceci va plus loin. Elle vient l'agresser jusque chez moi.

J'ai peur qu'il ne vienne plus me voir de peur des represailles, nous habitons elle et moi dans la même ville..
Elle dit que je m'interfère entre eux, et oui je le fais car j'essais de lui ouvrir les yeux.

Depuis quelques temps il m'a avoué que sa femme l'avait battu à plusieurs reprises et continuait. Il est vrai que mon frère est quelqu'un de très pacifique et qui évite les problèmes, il a des enfants.

Il essaie toujours de trouver des solutions à un problème et espère que sa gentillesse viendra à bout de la haine que peu ressentir sa femme. Il en est au point ou il veut tout lui laisser, la maison, les comptes en positifs, l'intégralité de son salaire, mais je sais très bien qu'elle ne s'arrêtera pas là, elle veut plus que ça, elle veut qu'il soit blessé au plus profond de lui même.

Son fils nous a expliqué qu'elle a envoyé son 1er mari en prison parce qu'il n'arrivait plus a payer la pension alimentaire.

Elle le harcèle pour qu'il lui donne tout, le culpabilise, le rabaisse tous les jours. Ensuite elle s'excuse milles fois. Ceci est incessant.

J'ai peur qu'il mette fin à ses jours, car il suporte de moins en moins cette situation. J'aimerai l'aider à se retrouver à lui faire comprendre que toutes ces années de reproches ne lui correspondent pas. C'est un bon père, et il mérite de retrouver la joie de vivre. Comment l'aider ou lui faire porter plainte. Je ne sais pas. Je ne pense pas qu'il veuille porter plainte, trop d'humiliant, et je le comprend.

Voir les commentaires

Témoignage 3

16 Décembre 2008, 22:44pm

Publié par SOS Hommes Battus


J'ai 34 ans,je suis marié depuis 3 ans et ai 1 enfant agé de 4 mois.

J'ai fais venir ma femme de l'etranger (Maroc) pour lui donner une chance de réussir dans la vie.

Apres la naissance de notre enfant son comportement a radicalement changé. Insultes,menaces verbales et physique ( certificat medical a l'appui),chantage (si tu touches à l'enfant je crie et j'appelle la police en disant que tu m'as frappé!).Elle prend l'enfant en otage et me refuse des droits comme le fait de pouvoir sortir me promener avec mon enfant.Je vie sous une veritable dictature.

Je suis le seul a travailler et a subvenir aux besoins de la famille.

Aujourd'hui je dis STOP!J'ai depose plainte pour violence conjugal et attends la suite de cette affaire.Il apparait clairement aujourd'hui que ma femme ne m'a epousé que pour pouvoir venir en France!Moi qui est fait un mariage d'amour je suis completement abattu face a cette situation.

Je suis une personne de bonne moralité et n'ai jamais eu affaire ni à la police ni à la justice!Et ce n'est pas aujourd'hui,marié,pere d'un enfant et desirant construire mon avenir que je vais commencer a m'attirer des ennuis...j'espere que la justice en prendra compte.

Voir les commentaires

Témoignage 1

16 Décembre 2008, 21:54pm

Publié par SOS Hommes Battus

J’ai depuis peu une recrudescence « d’hommes battus » en consultation.


Oh ils ne consultent pas pour cela.

Cela commence souvent par une consultation de couple. Il y a un problème. Ca ne va plus. Ils envisagent de se séparer. Enfin, surtout Elle. Elle veut le quitter.

Tenez la dernière fois, c'est lui qui m'appelle. Sa femme veut le quitter, ils veulent faire le point pour tenter d'arranger les choses.
J'arrive chez eux. Oui je consulte de plus en plus à domicile, c'est fou comme l'environnement familier dans lequel les personnes évoluent vous en apprennent sur elles et sur leurs relations interpersonnelles.
C'est Lui qui ouvre. 1m85, tout mince, replié sur lui-même. Voix douce. Trop. 35 ans. Comportementalement je lui en donne 50. Traîne des pieds en marchant. Mal habillé.
Tout est propret. Meubles style Ikea. Pas une miette qui traîne. Mais des tâches sur les murs jaunâtres, surtout derrière le canapé.
Elle est là. Déjà assise sur le canapé défoncé. Petite, menue, jolie. Pull moulant, jupe courte. 28 ans. Sexy je dirais.
Il s'assoit chacun d'un côté du canapé. Elle ne le regarde pas. Elle est très sûre d'elle. Lui coupe la parole.

Je les ai déjà croisé dans la rue. Lui très droit, lui tient fermement la main. Elle, petite fille apeurée qui regarde par terre.
Là, chez eux, tout est inversé.

Elle veut le quitter. Il a regardé des images porno sur son micro pendant qu'elle n'était pas là. Il a nié. Elle n'a plus confiance en lui.
Il la regarde comme s'il voyait une madone. Il l'admire. S'excuse. Ne recommencera pas. Ne comprends pas. Se dégoûte. Est prêt à tout pour qu'elle reste.
A tout. Vraiment à tout. C'est ça le problème.

J'entends la demande. Je sais que ce n'est pas celle là qui préoccupe. Comme toujours dans les consultations.
Elle a fait des crises de colère toute petite. Ca s'est arrêté et a repris juste après le mariage. Il ne sait plus quoi faire pour qu'elle se calme. Il supporte tout. Même les assiettes et les tasses de café balancées sur les murs. D'où les tâches. Ils en viennent parfois au mains. Il la laisse gagner car il a peur de lui faire mal.
Je leur demande avec l'air d'un ange « vous avez une relation sado-maso ? »
Non. Ca ne leur conviendrait pas.
'Homme battu ? »
------
Grand silence.
-------
Il reconnaît se laisser faire car c'est le seul moyen pour qu'elle se calme.

Je les vois 3 fois. Tout va pour le mieux. Ils veulent refaire leur mariage.
Je demande à les voir séparément pour faire le point avec chacun d'eux.
Je la rencontre Elle. Elle me cache des choses, c'est clair. Je lui dis. Elle me répond qu'elle doit apprendre à me faire confiance. Je lui apprends quelques trucs pour contenir sa colère.
Je voudrais le rencontrer lui. Il n'est pas chaud. Alors on convient d'une 4ème consultation de couple.
J'arrive. Il ouvre.
Il a un cocard et des griffures profondes sur le visage.
Je dis « le chat vous a griffé ? ». Ils n'ont pas de chat. Nous le savons tous les deux.
Il m'offre un café et nous discutons dans la cuisine.
Il ne sait plus quoi faire. Elle est partie. Elle demande le divorce.
Ils se sont disputés. Il ne sait pas pourquoi. Rien. Il n'en peut plus. Il pleure. Il l'aime.
Je lui explique que c'est de la violence conjugale. Que c'est un crime. Que c'est sanctionné par la loi. Je lui propose de porter plainte. De le soutenir dans sa démarche. Il freine, je le vois. Une main-courante alors ? Afin qu'Elle comprenne qu'Elle a dépassé les limites.

Brutalement, Elle entre dans l'appartement. Reste dans l'entrée. Est venue m'annoncer qu'ils avaient décidé conjointement d'arrêter les consultations car ils sont trop dépendants du psy (au bout de 4 séances seulement).
Je lui rappelle que c'est de la violence. Elle sait.
Je lui rappelle que c'est un crime. Elle sait.
Je lui rappelle qu'il existe des sanctions. Elle sait.
Elle va dans sa chambre.
Il me raccompagne à la porte.
Je lui propose de faire un signalement. On se rappelle.

En effet, il m'appelle 15 minutes plus tard. Très sûr de lui, voire agressif.
On s'est mal compris. Ils se sont disputés, il a trébuché et il est tombé sur un coin de la table d'où les marques.

Fin.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4