Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Articles avec #temoignages

Témoignage 20

16 Septembre 2009, 14:11pm

Publié par SOS Hommes Battus

si je vous ecris aujourd'hui, c'est que je n'en peux plus moralement et physiquement.

je me reconnais dans les differents temoignages que je viens de lire sur votre site.

MA situation, actuelle est catastrophique et cela ne cesse d'empirer.

Je suis marié depuis bientot 3 ans avec une femme que j'ai rencontré sur internet. nous nous sommes marié tres rapidement à la suite de notre premiere rencontre en france.

Depuis ce jours, le calvaire a commencé : insultes humiliantes, rabaissantes, coups de poings dans la face, jets d'objets en pleine face, rabaissements quotidien.J'en ai peur, et ma santé se deteriore semaine apres semaine.je ne dors plus ou tres peu, j'ai des pointes au coeur qui me fatiguent, troubles digestifs du au stress,, extreme fatigue ....je me sens usé,usé.je n'apprecie plus rien et ai perdu quasiment tous mes amis.

J'aurais du reagir plus tot, mais elle me menace de me faire porter le chapeau, c'est à dire que c'est moi qui la frappe !! le monde à l'envers.elle en rigole d'ailleurs .je voulais aller porter plainte il y a quelques jours lors d'une dispute d'une violence inouie avec coups qui m'ont ete porté.j'avais des marques sur le torse.j'ai du me defendre pour eviter de me faire massacrer en la maitrisant.je ne veux pas rentrer dans son jeu et me mettre aussi à repliquer car je sais qu'elle ne s'en releverais pas et que dans tous les cas, je serais de toute facon le coupable.

Que faire alors ???j'ai souvent pris des rendez vous chez un avocat mais j'ai annuler.en effet elle menace de dire que c'est moi qui la frappe, que c'est elle la victime, et menace aussi de me le faire payer : tt casser dans l'appartement, m'empecher de rentrer chez moi, de detruire ma vie en me ruinant etc ....

je suis lasse de ces menaces incessantes, fatigué.je me sens pris au piege .une fois elle est devenue completement folle apres un flot d'insultes a mon egard,  m'a frappe au visage,et a essayé de m'envoyer un egoutoire en fonte à travers le visage en shootant dedans violemment.ce soir là je l'ai evite de justesse, mais il a atteri dans la tete a mon fils. sa tete avait doublée de volume.j'etais tetanisé.j'ai pris mon telephone pour appeller la police tellement elle hurlait.on aurait dit une aliénée.elle me hurlait de poser le telephone car elle menacait de se suicider avant leur arrivee.elle m"a alors menace d'un couteau puis voulait le retourner contre elle.Une vraie maison de fou.

depuis ce jours, je suis terrorrise.je n'ai pas de preuve de ca qui s'est passé, rien.elle a gagné.Que puis je faire ,car je sais que cela va recommencer .que peut elle me faire ?faux temoignage de violences de ma part ????....j'ai honte.

Voir les commentaires

Témoignage 19

13 Août 2009, 19:33pm

Publié par SOS Hommes Battus


Premièrement, j'aimerai vous féliciter pour votre initiative d'aide aux hommes "battus".
En effet, depuis quelques temps, je me retrouve bien seul dans ce cas, et mis à part vous,
aucune association d'aide aux victimes ne semble s'interesser à ce cas particulier...

Je suis justement dans ce cas depuis près d'un an, avec une situation qui s'empire de jour en jour, et qui depuis quelques semaines et surtout quelques jour est devenue totalement invivable...

J'ai pris décision ce matin de déposer une main courante, malgré mon état physique lamentable et mon état dépressif qui m'empèche d'agir...

Je ne sais donc pas si j'aurais la force d'aller au bout de ma décision, de peur d'etre mal reçu, de ne pas etre cru, et surtout des represailles à mon retour !

Je suis cloitré depuis plusieurs jours chez moi, et elle m'empeche tout contact avec l'exterieur, je sens que je vais craquer !!!

Voir les commentaires

Témoignage 18

13 Août 2009, 19:32pm

Publié par SOS Hommes Battus


Je sollicite votre aide car j'ai peur de ma femme
en effet depuis mainternant 6 mois elle me frappe quand ca va pas.

Le probleme est que je peu pas partir ca nous avons deux enfants et surtout je ne peux pas partir car je ne saurais pas ou aller. Je ne peux pas aller à la police car ils me prendraient pas au serieux.


Quand c'est pas les coups c'est les menaces ou meme les menaces de me tuer avec un couteau. Et souvent c'est des insultes dégradantes (je suis pas un homme, je suis un pédé,...).
J'ai peur et vu ma corpulence si je la touche je la tue sur le champ ou elle est capable de porter plainte contre moi. Je suis perdu.

Voir les commentaires

Témoignage 17

13 Août 2009, 19:29pm

Publié par SOS Hommes Battus


Voila j'ai trouvé ce site par hasard, en cherchant sur internet et je suis ravi de pouvoir parler de mon expérience avec des personnes dans la même situation. Car en effet, ce n'est pas facile d'une part de se l'avouer à soi-même que l'on est un homme battu, et enfin d'en parler autour de soi (moqueries...) .

Je suis en concubinage avec ma copine, nous avons un enfant de quelques mois et cela ressemble à un enfer:      

-D
'abord psychologique car elle essaye de me couper de ma famille et de mes amis, elle fait de façon à me faire culpabiliser, lorsque je veux sortir avec des amis pour que je me sente coupable de "l'abandonner". Elle fait également en sorte qu'on soit toujours à droite ou à gauche donc impossible de voir mes parents. Elle utilise également notre bébé comme chantage lorsque j'ai voulu la quitter, du style menacer avec un couteau notre fille pour que je ne la quitte pas. Mon téléphone portable est surveillé! Humiliations du style d'etre obligé de dormir sur le canapé (puni comme un enfant), ou alors partir et m'enfermer dans la maison  lorsque je suis en repos.     

 -Ensuite physique, au début c'était quelques coups sans gravités, du genre d'une grosse morsure, puis au fil du temps cela s'est amplifié, on est passé au griffures, aux insultes, aux crachats, mais à chaque fois elle s'excusait et revenait avec un cadeau, et moi j'essayais de trouver les bons côtés et de me rattacher aux bons moments passés, en me disant que c'est passager!!
 

E
nfin dernièrement ou l'on a attends un stade ultime où lors d'une dispute liée à l'une de ses nombreuses crises de jalousie elle m'a frappé avec tout ce qui lui passait sous la main un balais, chaussure, jusqu'à me casser une bouteille sur la tete.

Etant d'un naturel calme, j'essaye toujours de tempérer, de calmer les choses mais mes nerfs ont laché et j'ai finis par lui donner deux claques (c'était la permiere fois que je levais la main sur elle), de là elle a dit "maintenant que tu m'as frappé je vais déposer plainte à la gendarmerie!!!" c'est tout de même un comble, cela fait des mois que j'endure des insultes et des coups pour finalement être accusé de battre ma femme. Ce qui entrainerait le fait de ne plus voir mon enfant ou de façon alternée, car si j'endure tout ça c'est dabord parce que je veux rester avec mon enfant.
Voila la chose, vu les circonstances, si la plainte aboutit je n'aurai pas la garde d'un enfant pour lequel je me suis battu, je n'ai rien fais et je recolte tous les torts. Si je savais j'aurais porter plainte bien avant!!!

Voir les commentaires

Témoignage 16

2 Juillet 2009, 10:03am

Publié par SOS Hommes Battus


La compagne avec qui je vis depuis 8 ans, et avec qui j’ai eu 2 enfants  me fait vivre un enfer.


Depuis plusieurs mois, je n’arrivais plus à supporter ses réflexions et ses paroles blessantes, et les disputes continuelles, et j’étais dans un état dépressif. Après une longue réflexion car je suis très attaché à mes enfants, j’ai finalement décidé de lui annoncer que je voulais la quitter, il y a 2 mois.


Depuis, son comportement est complètement hystérique, les disputes sont incessantes, et à chaque fois elle me frappe dans le but de me pousser à bout. Dès qu’elle a le moindre bleu parce que je lui ai serré le bras trop fort en me défendant, elle le montre à tout le monde.


Comme je suis beaucoup plus grand et fort qu’elle, les apparences sont évidemment contre moi, si bien qu’elle a réussi à persuader tout le monde autour de nous que j’étais un homme violent.


Lors de notre dernière dispute lundi dernier, elle s’est blessée à un clou qui dépassait du mur, et je l’ai emmenée à l’hôpital. Là elle a tout de suite été prise en main avec beaucoup de sollicitude, et tout le personnel m’a traité comme un monstre alors que j’étais moi-même marqué par ses coups et même par une morsure.


En plus de sa violence, elle m’a également causé beaucoup de tort en volant mon ancien portable pour récupérer les coordonnées de tous mes amis afin de les appeler et essayer de me discréditer auprès d’eux, et elle a également à mon insu modifié le mot de passe de ma boîte mail, si bien qu’elle était seule à pouvoir accéder à ma messagerie. Mais il parait que ces actes ne constituent pas des délits entre personnes pacsées.


Lundi dernier, après avoir hésité, j’ai finalement renoncé à déposer plainte contre elle, pensant qu’elle ne le ferait pas non plus. Evidemment, elle a déposé plainte dès sa sortie de l’hôpital, et les gendarmes n’ont pas voulu enregistrer ma plainte quand j’ai été convoqué (ont-ils vraiment le droit de refuser ?)


Mon médecin traitant a aussi refusé de me recevoir sans me donner de raison (précision : c’est une femme).

Pour tout arranger, je me retrouve au chômage car mon CDD se termine cette semaine, et j’aurai donc beaucoup de mal à payer un avocat, alors qu’elle n’a même pas besoin de demander pour avoir toute l’aide nécessaire.

 


Voir les commentaires

Témoignage 15

2 Juillet 2009, 10:00am

Publié par SOS Hommes Battus


Je suis tombé sur votre site par hazard. Je suis mal. En lisant les témoignages des autres internautes je me rend compte que je suis aussi victime. Sauf que moi la violence n'est pas physique. Je suis en couple depuis 5 ans. J'ai réussi à quitter mes ex mais elle je n'y suis jamais parvenu,je ne sais pas pourquoi.

Notre relation n'a jamais été idylique, je n'étais heureux que lorsque je la trompais. Je le savais mais je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas quitter. je me suis pris à mon propre piège à lui faire de belle promesses.  J'étais trop faible pour la quitter.

Elle avait toujours un problême, n'a jamais été bien dans sa peau.  Donc à chaque fois je remettais la rupture. A chaque fois une nouvelle raison:  ses études qui allait pas, sa famille. Elle m'aime tellement je ne me sent pas le courage de la quitter sa la tuerai.

Au fil des année elle m'a enfermer. J'ai rencontré une femme avec qui je l'ai trompé a nouveau . Cette femme lui a tout raconté. J'ai réussi à sauver le couple.
Depuis 2 ans je suis fidèle mais malheureux car elle m'enferme. Je sais que vous avez des cas bcp plus grave. Elle est assez dépressive et met tout sur mes épaules. Elle trouvent tout les jours une raison pour m'engueuler. Je me demande si c'est moi qui est fou parfois. Je lui pardonne tout. Elle n'est pas violente mais par son comportement gache ma vie. A la moindre erreur que je fais, au moindre retard c'est la guerre. J'en ai marre j'ai l'impression d'être un moins que rien.

Quand j'été petit mon pere frappait ma mere. Moi je ne le ferai jamais mais j'ai peur qu'a force de garder tou pour moi je le ferai un jour. Elle me domine et ca me fait mal. Je suis triste du lundi au dimanche. Depuis qu'elle a su pour ma maitresse je n'ose plus la trompé. Et pourtant je suis jeune je devrai vivre ma vie pleinement.

J'ai perdu mes amis et bientot ma famille je ne peut parler a personne. C'est vraiment dur. C'est un tyran. Parfois je la deteste et en même temps je ne veut pas qu'elle soit malheureuse donc je prend sur moi. De toute facon lorsque j'essaye de discuter elle se braque:  impossible de discuter .

Je l'observe dans sa famille elle est pareil: une enfant gaté. Elle n'a pas un mauvais fond,je le sais, elle peut être attentive, caline et douce.
Je ne sais plus quoi faire je pense à me suicider parfois, mais je ne le fait pas pour ne rendre personne malheureux surtout pas elle qui ne s'en remettrai pas.

Tous les jours un nouveau conflit, je n'en peut plus, je suis fatigué. Je bois mais rien n'y fait. J'ai un ulcere à l'estomac. Je sais que je doit la quitter mais je n'y arrive pas.
Elle me fait bcp de mal sans le vouloir, je ne lui en veut pas, et je m'en veut d'écrire tout ca.




Voir les commentaires

Témoignage 14

2 Juillet 2009, 09:57am

Publié par SOS Hommes Battus


Ce n’est pas facile pour moi de vous expliquer les violences, verbales et l’humiliation que je vis au quotidien. Des insultes dégradantes le plus souvent devant notre fille et ce depuis qu’elle est toute petite ; ce qui a pour résultat de me faire culpabiliser et j’en arrive à m’interroger sur mes réelles capacités .


"Pauvre con, incapable, tu comprends jamais rien, heureusement que je suis là pour m’occuper de tout parce que s’il fallait compter sur toi….. !, ton père est un egoïste, ( en parlant à notre fille) tu ne mérites que ça tellement tu es mauvais", enfin tout cela devant une enfant en bas âge ; je me suis toujours obligé à ne pas insulter qui que ce soit devant des enfants, (en plus si c’est ma fille), c’est une chose inconcevable pour moi mais visiblement pas pour elle.

 

Aujourd’hui j’ai pris conscience d’un fait qui m’a ouvert les yeux : en effet la vision que ma femme a de moi a toujours été négative ; ma façon de m’exprimer, ma voie forte avec des grands gestes, mes habits, mes goûts en tout genres, mes occupations, ma façon de régler un problème, de cuisiner, de la soigner, et surtout mes opinions, tout vraiment tout est négatif . C’est ainsi que son avis, et tout ce qui étaye un discours, un partage à deux est contrôlé et systématiquement imposé par elle.


Quand je l’ai connu elle sortait d’un accident de la route ce qui la rendait dépendante pour de nombreuses tâches de la vie de tout les jours, un amour est né sur cette relation puis une fois remise de l’accident la petite est né, la grossesse c’est passée sans encombres, mais deux jours après l’accouchement, et comme elle a forcée pour accoucher sont épaules gauche c’est bloquées, en plus en salle de travail elle a eu une importante anémie résultat : pas d’allaitement possible, et aucune possibilité de prendre le bébé dans les bras ; une vie de stress s’en suit de 8 mois où malgré mon travail je faisait mon maximum à la maison  ; aucun remerciement aucun mots gentil, elle me disait : t’as qua vivre ce que je vis et après tu auras un remerciement, tu peux pas te plaindre toi !! .je mettait ça sur un stress passager de sa part.


Ma fille grandit et souvent ma femme m’insulte, devant elle et cela seulement parce que j’ai une vision ou un avis différent du sien. Quand je fais quelque chose ( par exemple j’ai coulé une dalle pour y mettre dessus une cabane de jardin, c’est une chose que je n’avais jamais fais, et une fois fini j’en étais très fier, je me disait qu’elle serait fier de moi : que nenni, elle a juste dit que j’ai fais des tâches sur le mur de clôture, que j’aurais du faire attention), quand je dis quelque chose c’est toujours à son avis débile et sans relation aucune, s’en suit des insultes souvent devant la petite.


 Ce focaliser sur un avis différent du mien est impossible car ça sous-entend qu’elle devrai renoncer au sien.

Je ne suis plus (l’ai-je été ?), heureux avec elle ; au niveau sexuel c’est quand elle veut elle ! et sinon il faut dire « s’il vous plait » (lol).


C’est de plus en plus dur pour moi de l’entendre me traiter d’incapable devant la petite, c’est TOUJOURS devant elle qu’elle m’insulte, pourtant je donne à ma fille le maximum d’amour possible pour peut être conjurer le sort…

Aujourd’hui j’en deviens violent verbalement moi aussi et physiquement c’est très très dur  de me contrôler.


JE VEUX LA QUITTER mais je ne veux pas faire souffrir ma fille.



Voir les commentaires

Témoignage 13

2 Juillet 2009, 09:55am

Publié par SOS Hommes Battus


Je ne supporte plus d'entendre dire mon frère dire qu'il est battu par sa femme. Au début je ne le croyais pas. Elle le frappe, le rabaisse devant leurs enfants et psychologiquement le domine, cas classique apparemment.

Il obéit à tous ces ordres, s'occupent des enfants, fait le ménage et les courses et est le seul à avoir un emploi.

Il y a un an elle voulait un appart pour y aller quand elle voulait. Il lui paye le loyer. Elle le trompe avec d'autres hommes.

Elle dort le jour, change tout le temps d'avis et veut avoir toujours raison. Elle fait du cheval et va à la salle de sport quand les enfants rentrent de l'école. Il lui laisse l'accès au compte bancaire.

Depuis mai, elle revient plus souvent chez mon frère pour se montrer aux yeux de tous avec les enfants mais continue son manège.

Mon frère me dit qu'il n'a aucun recours juridique parce que les coups ne marquent pas et que s'il fait quelque chose il perd ses enfants qu'il aime et la maison. Il a perdu sa joie de vivre sauf quand il est avec ses enfants. Je ne peux pas le laisser comme ça.

Voir les commentaires

Les débordements de la publicité contre les violences conjugales

26 Juin 2009, 13:28pm

Publié par SOS Hommes Battus


Si vous regardez la télé aux heures de grande écoute, vous n'avez pas pu passer à côté de la nouvelle publicité contre la violence conjugales faite aux femmes.

Insultes, humiliations, violences physiques, tout y passe dans les différentes versions.

Et c'est tant mieux.

Si ce n'est que cette publicité a un effet pervers et donc inattendu :

Elle donne des idées à celles qui ne sont victimes de rien.

3 témoignages cette semaine :

1. Ma femme me met des gifles tous les jours. Elle ne le fait pas devant les enfants. Je n'ai jamais rien dit car je reste pour les enfants, pour eux je suis prêt à tout subir. Mais j'en n'en peux plus. On a vu la pub à la télé, celle sur les violences conjugales. On n'en n'a pas parlé. Mais le lendemain les gendarmes ont débarqué à la maison, ils sont venus pour m'emmener. J'ai appris qu'elle a déposé plainte comme quoi je l'ai giflé et humilié. Je n'ai jamais rien fait, c'est moi qui subit. Maintenant c'est moi qui l'agresse qu'elle dit. Mais qu'est ce que je vais devenir, que vont devenir mes enfants ?...


2. Ma femme a tout l'argent, tout arrive sur son compte. Elle m'a donné 10 euros pour aller faire des courses. Elle n'a jamais voulu travailler ou suivre des formations. On a 3 enfants. Quand je suis revenu des courses, les gendarmes étaient là. Ils m'ont dit qu'elle avait déposé plainte pour violence conjugale. Que je l'humiliais, la harcelais, que je l'insultais exactement avec les mots de la publicité, celle sur les violences sur les femmes qu'on a vu il y a quelques jours. Ma femme n'était même plus là. Elle était partie avec les enfants. Je ne sais même pas où. Je n'ai jamais rien fait, je suis gentil, je l'ai jamais touché, je l'aime. les gendarmes ont bien compris la situation, mais je deviens quoi maintenant. Elle partie, le frigo est vide, je n'ai pas d'argent. Je vais devenir SDF...


3. Ca fait un certain temps que ça ne va plus. Mais je reste parce qu'il y a notre petite fille de 14 mois. On a déjà parlé de se séparer. Mais moi je ne veux pas,  je suis enfant de divorcés, je sais comment c'est dur. Je ne veux pas que ma fille subisse ça. Et quand on a des enfants on assume, moi je me sacrifie. Ca arrive qu'on se dispute mais rien de plus. Jamais je n'ai levé la main sur elle et elle non plus. Et puis on a vu la pub à la télé. On en a discuté, on en a ri en se disant qu'on n'en n'étaient pas là. Deux jours après les gendarmes sont venus. Elle a été leur dire que je l'avais poussé et frappé devant la petite. Mais jamais je n'ai fait ça, ça ne me viendrait même pas à l'idée. C'est cette foutue pub qui lui a donné l'idée.Et ma fille dans tout ça, est-ce qu'elle y a pensé ?




Voir les commentaires

Témoignage 12

16 Juin 2009, 18:10pm

Publié par SOS Hommes Battus


Bonjour

  Je suis un homme de quarante sept ans et je suis victimes de ma compagne qui fait des crises alcoolisations aigues accompagnées de violences, la derniere a eu lieu aprés avoir jeté un fauteuil en teck et deux chaises dans ma direction, j'ai décidé de la maitriser en l'amenant au sol. elle hurlait m'appelant de vilains mots et en disant qu'elle se vengerait elle réussissait à me mordre aux avants bras jusqu'à m'arracher la peau heureusement que je portais un sweetshirt assez épais.

  une fois légèrement calmée je parvenais à appeler les pompiers afin qu'il l'a prenne en charge et la diriger aux services des urgences psychiatriques (C'est la troisieme crise qu'elle fait  d'alcoolisation aigues en 10 jours) j'ai été reçu par le psychiatre de permanence ce jour qui m'a fait presque une leçon de moral en me disant qu'une alcoolisation aigue ne necessitait pas une hospitalisation qu'elle était claire le lendemain et que tout allait rentrer dans l'ordre.

   Sur place les pompiers l'ont pris en charge avec bien du mal; l un deux avait été bousculé par elle. ils m'ont invités fortement à déposer plainte contre elle elle fut dirigé aux urgences.

   Aprés avoir murement réfléchis sur la vie qu'elle me faisait mener j'ai décidé de deposer plainte au commissariat de police.  j'ai fait constaté mes blessures au médico judiciaire.

j'habite une petite maison que mon employeur a trouvé, les loyers (déduit sur mon salaire) et les charges sont payés par moi. je pense fortement à ce qu'elle s'en aille,afin que je puisse retrouver la serenité, mais elle ne veut pas partir (les deux noms sont sur le bail le mien en premier et principal).

Elle me fait peur puisque insomniaque.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>