Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

SOS Hommes Battus en 2010

10 Décembre 2010, 12:48pm

Publié par SOS Hommes Battus

 

SOS Hommes Battus en 2010 c'est :

 

- 950 appels reçus

 

- 1000 emails reçus

 

d'hommes victimes ou de proches inquiets ou détruits (mère, soeur, frère, collègue de travail...)

 

 

C'est aussi et seulement 2 psychologues, dont la fondatrice et présidente Sylvianne Spitzer, qui assurent à tour de rôle la permanence de l'association.

 

 

 

 

Pour rappel SOS Hommes Battus est une petite association qui se propose d'apporter de l'écoute et du soutien psychologique aux hommes victimes de violences conjugales.

 

L'association se compose de 2 psychologues, dont une aussi formée au droit, qui assurent deux types de permanences :

 

- une permanence téléphonique : les lundi, mardi, jeudi et vendredi matin de 9 h à 12 h


Nous sommes joignables au 0951 73 44 94

(appel tarif local non surtaxé, gratuit si vous appelez d'une ligne Free)

 

 

Nous sommes parfois difficiles à joindre car victimes de notre "succès" malheureusement.

Mais n'hésitez pas à nous joindre par le biais de l'internet.


 

- une permanence par email : du lundi au samedi de 9 h à 20 h


adresse : soshommesbattus@yahoo.fr

 

C'est par email que nous sommes les plus facilement joignables.

N'hésitez pas à prendre le temps d'expliquer votre situation afin que nous comprenions mieux ce qui se passe au sein de votre couple.

 

Notre premier but est d'apporter de l'écoute.

En ligne ou derrière l'écran, une personne qui vous croie, une personne qui ne vous juge pas et une personne qui vous soutient.

Notre approche est bien sûr psychologique, mais il ne s'agit pas ici de la mise en route d'une psychothérapie mais bien d'un premier pas vers votre libération.

 

Mais si vous souhaitez intégrer une démarche de suivi thérapeutique ou une psychothérapie, nous vous conseillons de prendre contact avec un professionnel de santé (psychologue, psychiatre). Notre présidente, Sylvianne Spitzer, psychologue et criminologue, spécialiste des victimes de violence est susceptible de vous rencontrer dans ce contexte sur RDV (http://webpsychologue.free.fr)

 

Nous vous proposons aussi des conseils juridiques de base afin de mieux vous orienter dans vos démarches.


Nous avons il y a peu mis en place un partenariat pour des consultations juridiques avec Maître Dreifuss-Oudet, avocate à la Cour de Paris, spécialisée dans le domaine des violences conjugales faites aux hommes.

Ces consultations peuvent avoir lieu par téléphone ou en face à face sur RDV (Paris 8ème).

Nous consulter pour les tarifs et un RDV.

 

 

Nous rappelons que la ligne téléphonique est réservée aux personnes victimes et à leur famille ou entourage.

Merci aux étudiants et aux journalistes de nous contacter uniquement par email.

 

 

 

Voir les commentaires

Le journal Marianne répand la vérité...

3 Décembre 2010, 17:34pm

Publié par SOS Hommes Battus

 

 

Le journal Marianne (édition en ligne) a fait paraître le 2 décembre 2010 un article sur les hommes victimes de violences conjugales. (lire ICI)

 

Cet article basé sur les statistiques de l'ONDRP rétablit enfin les réalités, comme nous l'avions fait nous mêmes dans l'article précédent.

 

Ce doit être le seul journal qui se fait l'écho des vérités du vécu des hommes victimes.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Statistiques ONDRP 2009

26 Novembre 2010, 10:10am

Publié par SOS Hommes Battus

L'office national d'observation  de la délinquance et des réponses pénales a fait paraître ce 20 novembre des statistiques 2009 relatives aux violences physiques ou sexuelles au sein du couple.

 

On l'a vu, on l'a lu, la prévention de la lutte contre les violences faites aux femmes s'est du coup intensifiée.

 

Or, pourtant, les statistiques 2009 ressemblent comme deux gouttes d'eau à celles de 2008. A quelques nouvelles nuances près... que nous allons souligner ci-dessous.

 

D'abord les constats :

 

D'une façon globale, 654 000 femmes et 523 000  hommes ont été victimes de violences physiques et/ou sexuelles.

 

En 2009, 140 femmes et 25 hommes sont décédés sous les coups de leur conjoint.

 

En 2009, on estime à 204 000 le nombre de personnes ayant déclaré avoir été victimes de violences physiques ou sexuelles par leur conjoint.

 

Et à 165 000 victimes au sein de leur "ménage" par une autre personne.

 

Par "ménage" on entend toute personne qui vit dans le même foyer (enfant, parents, grands-parents, personne hébergée...).

 

Contre toute attente, 100 000 hommes "seulement" se sont déclarés comme étant victimes des violences sexuelles ou physiques dans leur ménage en 2009 (contre 300 000 femmes). Hommes ou femmes, les taux sont les mêmes en 2008 et 2009.

 

Mais en ce qui concerne uniquement les actes de violences physiques et sexuelles par le CONJOINT, 48,4 % des femmes se sont déclarées victimes et 54,1 % des hommes.

 

La conclusion fort intéressante de ce rapport, explique que si en effet, les femmes sont 3 fois plus victimes de violences physiques et sexuelles au sein de leur ménage, en fait elles sont moins victimes que les hommes de leur conjoint. La différence du taux est due à des actes de violences d'autres personnes au sein du ménage (enfants ? beaux-parents ? autres ? le rapport se garde bien de le dire, alors qu'on nous affirme au début que les victimes ont exprimés qui étaient les acteurs de la violence).

 

Le rapport de l'Office national de la Délinquance et des Réponses pénales osent enfin le dire :

- les hommes sont plus victimes que les femmes de violences "conjugales"

- les femmes sont principalement victimes des actes de violences d'une autre personne que leur conjoint.

 

Alors demandons aux institutions gouvernementales pourquoi elles s'obstinent à communiquer sur les violences faites au femmes au sein du couple. Si cela mérite bien sur qu'on y prête attention, il serait temps que les violences faites aux hommes par leur compagne soit enfin reconnue et prise en compte.

 

 

Sylvianne SPITZER

Fondatrice et présidente de SOS Hommes Battus


 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publicité Senseo - SOS Hommes Battus saisit l'ARPP

16 Novembre 2010, 14:27pm

Publié par SOS Hommes Battus

Suite à la nouvelle diffusion à la télévision de la publicité pour Senseo Cappuccino, SOS Hommes Battus a dépose une plainte auprès de l'ARPP (ex BVP) afin de faire interdire cette publicité sexiste et dégradante.

 

Il est possible de visionner cette publicité sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=V7ALKfRYzjk

 

Nous n'osons envisager la levée de bouclier qu'aurait donnée lieu une situation inversée, celle où un homme aurait souhaité faire disparaître une femme.

 

Bien sur nous ne savons rien de ce couple, mais tout est inféré, laissant entendre que cet homme est sans doute le compagnon de cette femme et qu'elle prend un grand plaisir (sourire final) à le faire mourir. Car quel autre sort peut être réservé à une personne qui verrait la terre s'entrouvrir sous elle laissant place à une falaise abrupte ?

 

On ne peut qu'être outré aussi par l'aspect totalement irrespectueux de la personne humaine qui est véhiculé dans ce spot publicitaire. L'acte de consommation d'un bien est donc plus important que le respect de la vie humaine ?

Est-ce l'image de notre Société que nous souhaitons transmettre aux jeunes d'aujourd'hui ?

 

Pour toutes ces raison, SOS Hommes Battus, a souhaité saisir l'ARPP en demandant que cesse la diffusion de ce spot.

 

Si vous souhaitez aussi saisir l'ARPP, vous pouvez le faire directement en ligne à cet endroit : ICI

 

 

Voir les commentaires

Consultations juridiques

10 Novembre 2010, 09:48am

Publié par SOS Hommes Battus

 

Les hommes victimes de violences conjugales peuvent enfin se défendre !

 

SOS Hommes Battus vous propose désormais des consultations avec un avocat spécialisé.

 

Maître Fanny DREIFUSS-OUDET, avocat à la Cour, peut répondre à vos inquiétudes et interrogations : refus de dépôt de plainte, constitution de dossier, divorce, garde des enfants....

 

Les consultations ont lieu le vendredi.

 

- par téléphone (consultation d'une demi heure)

 

- en face à face : consultations à Paris 8ème

 

Ces consultations sont payantes.

 

Contactez nous par email à soshommesbattus@yahoo.fr

 

 


 

 

 

 


 

Voir les commentaires

Avoir peur....

19 Octobre 2010, 07:45am

Publié par SOS Hommes Battus

La majorité des hommes qui contactent par téléphone ou par email SOS Hommes Battus nous disent :

"je suis terrorisé, je n'ose rien faire, j'espère que ça va s'arranger".

 

Revenons sur cette affirmation :

 

1. "ça va s'arranger"

 

Nous ne le répéterons jamais assez : CA NE S'ARRANGE JAMAIS, CA S'AGGRAVE

 

La violence sans contre-pouvoir devient sans retenue et prend de l'ampleur.

Ce qui a commencé par quelques humiliations finira par des coups à répétition et des menaces de mort.

 

Si votre compagne est capable d'entendre qu'elle n'a pas le droit de vous rabaisser ou de vous frapper ou si elle capable d'avoir conscience que ce qu'elle fait n'est pas normal, alors tout n'est pas perdu. Avec une prise en charge psychiatrique et psychologique, en effet, ses accès de violences peuvent être amenés à diminuer puis disparaître en quelques mois.

 

Mais si elle considère qu'il est de son droit ou normal de se comporter violemment avec vous ou si elle considère qu'elle va bien mais que c'est vous qui n'allez pas bien, alors il n'y a aucune chance pour que votre relation de couple s'améliore. Tout va se dégrader. Et plus vous accepter de subir parce que vous avez peur, plus cela la met en colère et plus sa violence sera forte.

 

2. "je n'ose rien faire"

 

Vous êtes devenu une victime parfaite. Elle peut vous humilier, vous isoler, vous rabaisser devant votre famille, vous frapper et vous ne réagissez plus.

 

Pour votre compagne vous n'êtes plus un homme mais une chose à laquelle on peut faire tout ce qu'on veut.

 

Elle arrive à vous convaincre que vous n'êtes pas un "bon mari", que tout ce que vous faites n'est jamais assez bien, que de toute façon vous êtes un nul... Elle passe son temps à vous reprocher que vous n'en faites pas assez, mais à chaque fois que vous faites quelque chose, c'est mal fait.

 

Du coup vous ne savez plus si vous devez faire quelque chose ou pas. Et vous décidez, pour éviter "les crises" de ne plus rien faire. Vous apprenez à ne plus agir, à ne plus bouger, à ne plus prendre de décision.

 

Et lorsqu'il s'agit d'agir, de bouger, de prendre une décision pour votre vie et votre survie, vous n'osez plus.

 

Elle vous a transformé. Vous êtes devenu un prisonnier dans votre propre famille. Vous êtes devenue une marionnette qu'on peut manipuler. Vous êtes devenu un objet qu'on peut briser.

 

Vous devez redevenir un être humain, un homme.

 

Vous devez vous rappeler qu'avant vous saviez agir, bouger, prendre des décisions. Vous n'avez pas oublier.

 

Pourtant pour sortir de ces cycles de violences conjugales, il va falloir décider soit de subir soit d'agir.

Agir, c'est accepter l'idée que ce qui se passe chez vous n'est pas normal, que votre femme ne vous aime sans doute plus et qu'elle ne cherche qu'à vous dominer, vous utiliser peut être (pour avoir un enfant, pour avoir des papiers, pour avoir la maison,...). C'est aussi prendre la décision soit de consulter des professionnels (psychologue, psychiatre) afin de comprendre comment/pourquoi votre couple en est là, soit de comprendre qu'il faut se séparer.

 

3. "je suis terrorisé"

 

Eh oui, vous avez peur de ses réactions. Ses humiliations, les privations de nourriture, le chantage aux enfants, le chantage aux dépôts de plainte, ses coups, ses menaces de mort... Peur des représailles.

 

Etre terrorisé ne change rien. Avoir peur ne fait pas avancer votre situation. Cela vous empêche d'agir.

 

C'est normal d'avoir peur, c'est même sain. Ca prouve que vous avez envie de vivre. C'est aussi cette peur qui vous fait trouver des stratégies d'évitement des crises.

 

Mais c'est aussi cette peur qui vous empêche de trouver la sortie de votre situation de violences conjugales.

 

Vous êtes vous jamais dit que votre compagne avait peut être simplement besoin qu'on lui explique qu'elle n'a pas le droit de frapper son mari ?

Vous êtes vous jamais dit qu'un rappel à la Loi par les forces de l'ordreen uniforme pouvait avoir un effet bénéfique dans la prise de conscience que quelque chose ne va pas chez votre compagne ?

 

Comme il n'y a pas de prévention contre les violences faites aux hommes, bien des femmes pensent qu'elles ont le droit de s'en prendre à leur compagnon.

Bien des femmes violentes pensent que si les hommes ne disent rien c'est parce que cela ne gène pas les hommes.

Bien des femmes violentes pensent que la violences envers leur compagnon est normal.

 

Cela ne s'arrangera pas avec le temps.

Quoi que vous fassiez ça ne sera jamais assez bien.

 

Demander un signalement à votre médecin traitant.

Déposer plainte au commissariat.

Faites constater les traces de coups s'il y a lieu soit par un médecin soit au commissariat.

Demander des attestations à ceux qui ont été témoins de sa violence.

Vous pouvez déposer plainte par écrit (en recommandé) directement auprès du Procureur de la République de votre département d'habitation.

Prenez un avocat.

 

 

Ne vous laissez pas détruire, agissez.

 

 

SOS Hommes Battus

 

Voir les commentaires

SOS Hommes Battus passe sur Canal +

20 Septembre 2010, 12:50pm

Publié par SOS Hommes Battus

Ce lundi 20 septembre, Sylvianne Spitzer présidente de SOS Hommes Battus a répondu aux questions d'un du magazine télévisuel "l'Edition Spéciale" diffusé sur Canal + le midi.


Retrouvez la partie du magazine relative aux hommes victimes de violences conjugales lors d'un reportage de 2 minutes, ICI (à partir de la 15ème minute).

 

Mais de toute évidence le sujet dérange, l'intervention de Sylvianne Spitzer a été très sérieusement tronquée et les explications susceptibles d'expliquer le phénomène n'ont pas été diffusées. Ce sont les commentateurs de l'emission qui reprennent à leur compte les arguments présentés lors de l'interview.

 

 

 


 


Voir les commentaires

"Les hommes battus, une réalité méconnue"

9 Septembre 2010, 10:48am

Publié par SOS Hommes Battus

Un article, passé inaperçu, sur les hommes victimes de violences conjugales est paru fin août sur le site du magazine "La Croix".

 

C'est l'INAVEM (Institut Nationale d'Aide aux Victimes Et de Médiation) qui passe le message à toutes les associations qui s'occupent de prévention des violences, ce qui veut dire que la prise de conscience se fait.

 

 

Pour lire l'article :

 

"Les hommes battus, une réalité méconnue


Une trentaine d’hommes meurent chaque année sous les coups de leur conjointe. Les femmes demeurent cependant les premières victimes des violences conjugales

Après les coups, la honte. Du haut de ses 44 ans, Olivier n’évoque son passé de victime que depuis peu. Le simple fait d’avoir accepté, pendant deux ans, insultes et violence de la part de son épouse l’a longtemps plongé dans le désarroi. « Tout a commencé de manière anodine en 2006, par des vannes, des railleries », précise-t-il, comme..."

 

Pour lire la suite de l'article, c'est ICI

 


 

Voir les commentaires

"Les hommes aussi sont victimes de violences conjugales"

26 Août 2010, 15:04pm

Publié par SOS Hommes Battus

 

Sylvianne Spitzer, fondatrice et présidente de SOS Hommes Battus a été interviewé par le site internet du Figaro.

 

"

Chaque année, 110.000 hommes sont victimes de violences physiques ou psychologiques de la part de leur conjointe. Seuls 5% d'entre eux osent porter plainte. Un phénomène inquiétant qui s'aggrave..."

 

Pour lire la suite de l'article, cliquez ICI

 

 

Voir les commentaires

Un homme maltraité par sa femme

26 Août 2010, 09:27am

Publié par SOS Hommes Battus

Un homme de 71 ans a été découvert à son domicile dans un état grave.

 

Morsures, coups, oreille arrachée, cheville fracturée...

 

Sa femme a reconnu certaines tortures infligées à son conjoint.

 

Lire l'article ICI

 

 

 

 

Combien d'hommes devront encore subir pendant des années les violences de leurs compagnes avant que la situation des hommes victimes de violences conjugales ne soient prises en compte ?

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>