Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Témoignage 22

28 Novembre 2009, 19:50pm

Publié par SOS Hommes Battus

Un homme nous écrit pour son ami :


"Il est marié avec deux jeunes enfants.
Pour des raisons qui lui sont propres, il a décidé de divorcer (pas pour une autre femme même si sa femme actuelle le prétend).
Sa femme ne l'accepte pas et a décidé de lui faire payer sa décision. Elle lui mène une vie impossible. Ce sont des menaces en tous genres (verbales et par sms). Elle veut lui faire payer le mal qu'il lui fait selon elle. Un véritable harcèlement. Elle fait régulièrement sonner son portable lorsqu'il travail et ne parle pas bien évidemment. Parfois, à leur domicile et sans témoin extérieur, elle en vient à le frapper devant leurs enfants.

Pour éviter que cela ne dégénère, il ne répond pas à cette violence. Mais je sens bien qu'il est à bout. Et que parfois la réplique le démange.

Il l'a signalé à la gendarmerie (dépôt de mains courantes) mais ceux-ci l'ont dissuadé de continuer en disant que ça ne servait à rien. Sa parole contre celle de sa femme (sans doute). Au contraire, il lui ont même dit que s'il continuait à venir faire ses déclarations, ils devraient en informer son employeur et que cela risquerait de compromettre son emploi. Il a un emploi publique... Il ne peut malheureusement pas quitter son domicile puisqu'il s'agit d'un logement de fonction. Si il le quitte, il le perd.

Lorsqu'elle le frappe, ce sont des gifles ou des coups qui ne laissent pas de traces. Donc pas de constatations possible.

Elle ne s'est pas présentée à l'audience de conciliation avant divorce qui aurait pu imposer des mesures conservatoires. La prochaine audience est donc remise à une date ultérieure, probablement lointaine.
Et elle souhaite faire durer la situation.

j'ai peur que ça ne dégénère. Cette situation est invivable pour mon ami et surtout traumatisante pour les enfants.
Alors, que faire ?"

Commenter cet article

POMMIER Jean- Philippe 01/12/2009 08:58


J'ai vécu la même chose, et j'en souffre encore. Moi j'étais gendarme en concubinage avec une femme d'origine étrangère que j'ai aidé à sortir de sa situation précaire dans son pays, avec ses deux
enfants !

Je me sens ridicule, humilié maintenant, d'avoir été inconcient, pour me mettre tout seul dans cette situation...

Le fait étant que les querelles ont commencé dès qu'elle est arrivée en France, ou la seule chose qu'elle à fait est de se fondre dans sa communauté !

J'ai été humilié, parfois battu, insulté, en présence des enfants et à huis clos...
En public elle se faisait passer pour une femme victime et a bénéficié pour cela de toute l'aide providentielle qu'apporte la France envers les femmes de surcroit étrangères...

Moi ma descente aux enfer a commencé le jour ou la Police est venu m'interpeller (moi gendarme !!!), pour des faits calomnieux de sa part, et me placer par 2 fois en garde à vue...

Je peux témoigner que les policiers sont des dragueurs lorsqu'ils reçoivent une jeune femme comme cela, et en profitent pour démolire psycologiquement le mari, allant jusqu'à retranscrir de fausses
déclarations profitant du mauvais Français de mon ex-compagne...

Du coup, excèdé, depressif, ruiné psychologiquement et financièrement, j'ai dû quitter volontairement la Gendarmerie, et me retrouve aujourd'hui au chômage...Je pense m'exiler à l'étranger, ce qui
est un comble car elle maintenant ne jure que par la France et ses avantages....

Il est temps que les choses changent, cette détresse ne peux apporter que drames (surtout pour les enfants), la justice devrait justement protèger les populations les plus exposées notamment sur un
plan professionnel et pas seulement les femmes, car maintenant ce qu'aura gagné ma compagne, c'est que jje n'ai plus assez d'argent pour payer la pension... Où est l'intérêt maintenant ?