Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Statistiques ONDRP 2009

26 Novembre 2010, 10:10am

Publié par SOS Hommes Battus

L'office national d'observation  de la délinquance et des réponses pénales a fait paraître ce 20 novembre des statistiques 2009 relatives aux violences physiques ou sexuelles au sein du couple.

 

On l'a vu, on l'a lu, la prévention de la lutte contre les violences faites aux femmes s'est du coup intensifiée.

 

Or, pourtant, les statistiques 2009 ressemblent comme deux gouttes d'eau à celles de 2008. A quelques nouvelles nuances près... que nous allons souligner ci-dessous.

 

D'abord les constats :

 

D'une façon globale, 654 000 femmes et 523 000  hommes ont été victimes de violences physiques et/ou sexuelles.

 

En 2009, 140 femmes et 25 hommes sont décédés sous les coups de leur conjoint.

 

En 2009, on estime à 204 000 le nombre de personnes ayant déclaré avoir été victimes de violences physiques ou sexuelles par leur conjoint.

 

Et à 165 000 victimes au sein de leur "ménage" par une autre personne.

 

Par "ménage" on entend toute personne qui vit dans le même foyer (enfant, parents, grands-parents, personne hébergée...).

 

Contre toute attente, 100 000 hommes "seulement" se sont déclarés comme étant victimes des violences sexuelles ou physiques dans leur ménage en 2009 (contre 300 000 femmes). Hommes ou femmes, les taux sont les mêmes en 2008 et 2009.

 

Mais en ce qui concerne uniquement les actes de violences physiques et sexuelles par le CONJOINT, 48,4 % des femmes se sont déclarées victimes et 54,1 % des hommes.

 

La conclusion fort intéressante de ce rapport, explique que si en effet, les femmes sont 3 fois plus victimes de violences physiques et sexuelles au sein de leur ménage, en fait elles sont moins victimes que les hommes de leur conjoint. La différence du taux est due à des actes de violences d'autres personnes au sein du ménage (enfants ? beaux-parents ? autres ? le rapport se garde bien de le dire, alors qu'on nous affirme au début que les victimes ont exprimés qui étaient les acteurs de la violence).

 

Le rapport de l'Office national de la Délinquance et des Réponses pénales osent enfin le dire :

- les hommes sont plus victimes que les femmes de violences "conjugales"

- les femmes sont principalement victimes des actes de violences d'une autre personne que leur conjoint.

 

Alors demandons aux institutions gouvernementales pourquoi elles s'obstinent à communiquer sur les violences faites au femmes au sein du couple. Si cela mérite bien sur qu'on y prête attention, il serait temps que les violences faites aux hommes par leur compagne soit enfin reconnue et prise en compte.

 

 

Sylvianne SPITZER

Fondatrice et présidente de SOS Hommes Battus


 

 

 

 

 

Commenter cet article

G.TRIVAL 21/02/2013 15:05

Bonjour,

auriez-vous des sources numériques accessibles pour les chiffres que vous annoncez? Je ne retrouve qu'un rapport de 2011 dont les chiffres diffèrent grandement de ceux que vous annoncez.

Sur quelle base avez-vous calculé ces 48 et 52% de femmes et d'hommes victimes de leur conjoint?

Merci/

SOS Hommes Battus 22/02/2013 18:40



Mais nous n'avons rien calculé. C'est écrit noir sur blanc dans la publication de l'IHESJ "Repères" n° 14 page 6 d'après l'enquête "cadre de vie" de l'année 2010.


Asez étrangement d'ailleurs cette donnée n'apparait plus en 2011... Trop dérangeante sans doute.



Marina 29/11/2010 21:38


Donc les violences faites aux femmes ce n'est qu'un phénomène mineur et surestimé ?


SOS Hommes Battus 30/11/2010 09:35



Ah ça vous arrangerait qu'on dise cela, n'est-ce pas ?


C'est de la pure interprétation de ce qui est écrit. Les violences faites aux femmes sont une réalité. Elles ne sont pas surestimées, ce sont les violences faites aux hommes qui sont sous
estimées.


Notre Société, les associations féministes, les institutions et le gouvernement, font comme si seules les femmes étaient victimes.


Si 654 000 femmes sont victimes de toutes sorte d'agression par de nombreux acteurs (maris, enfants, amis, inconnu(e)s, collègues de travail...), il y a "quand même" 523 000 hommes dans la même
situation. Est-ce si éloigné ? Pourquoi ne parle-t-on jamais de ces hommes victimes ?


Si 300 000 femmes portes plaintes pour violences physiques ou sexuelles chez elle, il existe "quand même" 100 000 hommes qui déposent plaintes pour les mêmes raisons. Pourquoi les ignorer ?


D'autant que parmi ses plaintes, les dernières statistiques montrent que les hommes sont surtout victimes de la violence de leur compagne et les femmes surtout victimes d'autres personnes (sans
précision) issue de leur famille. Cela fait toujours plus de femmes victimes en nombre, c'est évident. Mais il n'empêche qu'il faut arrêter de stigmatiser les conjoints commes acteurs de la
violence sur les femmes alors que ce n'est pas le cas (et que cela certainement jamais été).