Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Qui fait appliquer la Loi ?

4 Mai 2012, 10:48am

Publié par SOS Hommes Battus

De nombreux témoignages nous font part de la colère des hommes victimes face à l'inaction de la Justice.

Non pas que la Justice n'aie pas été rendue, c'est qu'elle n'est pas appliquée.

Citons ainsi le cas d'un homme. Victime des violences psychologiques et physiques de sa épouse, il fini par obtenir le divorce. Signalons que malgré les dépôts de plainte et les constats médicaux en nombre, le divorce n'a pas été réalisé aux torts de madame. Le divorce devient effectif. Madame obtient la garde des enfants adolescents et monsieur doit lui verser 300 € de pensions. Rien n'a été retenu contre lui, il faut le signaler. Le divorce prononcé, monsieur reprend sa vie, madame aussi. Puis 3 mois plus tard madame se met à harceler monsieur au téléphone, par SMS. Elle arrive à son travail, casse tout, vole et tape sur monsieur. Dépôt de plainte, constat d'huissier, constat médicaux. Plainte classée malgré les 7 jours d'arrêt. Madame recommence. Re dépôt de plainte, re constats divers. Toujours rien. Elle vie un de ses enfants (16 ans) de la maison. L'avocat pénaliste de monsieur précise qu'il y a bien quelques actions mais cela va être très long, plusieurs années sans doute. La police dit ne rien pouvoir faire. Les services sociaux disent ne pas pouvoir intervenir. Alors que faire ?

Autre homme. Marié à une femme d'origine étrangère, les comportements de madame deviennent de plus en plus violents. Coups sur lui, sur les enfants. Dépôts de plainte en pagaille, constats médicaux à la pelle. Tribunal, divorce prononcé. Cette fois les torts de madame sont reconnus. Ses papiers provisoires lui sont retirés, sa demande de nationnalité auprès de la Préfecture est annulée. Une ordonnance de sortie de territoire est prononcée. Quelques mois plus tard madame est toujours là. Elle harcèle monsieur. Elle vient chez lui, le frappe, casse tout, prend les enfants à partie, menace d'emmener les enfants. Revient avec ses frères, menaces de mort, tentatives d'enlèvement des enfants. Monsieur dépose des plaintes. Elles sont enregistrées. La sortie immédiate du territoire est prononcée. Nous sommes deux ans plus tard. Madame est toujours là. Ses exactions continuent. Le juge considère avoir fait son travail. La police dit que cela ne relève pas de son ressort. Alors de qui relève l'exécution de ses décisions judiciaires ?

Lorsque les hommes arrivent enfin au bout de leur cheminement de prise de conscience de leur victimisation, ils sont confrontés à une autre bataille : celui des procédures juridiques. Ce n'est déjà pas facile. Lorsqu'au bout de quelques mois, voire quelques années, ils sont plus ou moins enfin reconnus victimes, ils pensent en toute légitimité que leur enfer est fini, qu'ils vont pouvoir refaire leur vie, vivre avec légèreté. Ils n'en n'est rien, car les décisions prises par les tribunaux ne sont pas ou pas dans leur intégralité appliquées. 

Qui donc en France est censé faire appliquer ces mesures ? Lorsqu'on pose la questions à des avocats, ils répondent "la police ou les huissiers". Alors pourquoi ces représentants de l'Etat ne le font-ils pas ? Pourquoi lorsqu'on leur demande d'intervenir répondent-il "que cela ne relève pas de leur ressort" ? 

On peut donc légitimement se poser trois questions :

- Ceux qui sont censés faire appliquer les décisions de Justice savent-ils que cela relève de leurs services ?

- les avocats sont-ils bien informés ?

- Les juges sont-ils sont-ils conscients qu'il existe un hiatus entre leur décision et la possibilité de les faire appliquer ?

Tant que ces questions n'auront pas trouvées de réelles réponses, des hommes victimes continueront à souffrir alors qu'ils ont tout fait pour sortir de l'enfer de leur agresseuse. Sans compter les enfants qui subissent parfois directement, mais toujours indirectement ces violences sous le regard et avec le cautionnement de tout un système dans lequel personne ne sait qui fait quoi.

 

Commenter cet article

pat 12/08/2012 10:44

Je connais la réponse a votre question pour l'avoir vécue.
J'ai démontré la violence, les maltraitances, et bien d'autres choses, mon ex a obtenu la résidence de l'enfant dans un premier temps , de haute lutte j'ai ensuite obtenu la résidence alternée,
mais rapidement celle ci n'a plus été appliquées et je ne vois plus mon enfant, aucune plainte n'a abouti malgré des preuves irréfutables et des jugements de plus en plus favorables. Personne ne
veut faire appliquer la loi. Mon gamin de 14 ans fume , boit, fugue mais tout va bien!

SOS Hommes Battus 20/09/2012 14:33



C'est un vrai problème de société. Personne ne fait appliquer les décisions de Justice en France quelque soit le domaine !



pat 05/06/2012 23:40

Celui qui est chargé d'appliquer la loi c'est le procureur de la république. Citation d'un procureur de la république au sujet d'un jugement accordant la résidence a un parent alors que l'autre
parent retient les enfants chez lui depuis plusieurs mois : "dans ce cas je ne ferai pas appliquer la loi!"
Dans un cas de harcèlement par l'épouse avec récidives et preuves solides, l'enquête est "en cours" depuis plus d'un an....
Pour deux non représentations d'enfant de plusieurs mois consécutifs: classé sans suite.

SOS Hommes Battus 12/06/2012 10:41



Le proc' n'applique pas la Loi, il doit la Loi, c'est très différent. Mais par contre il doit se charger de vérifier que la Loi est apppliquée mais sur le terrain ce n'est pas lui qui vient la
faire appliquer. Or les "intervenants" qui devraient le faire ne le font pas souvent ou parfois ne savent même pas que c'est à eux de le faire...


Nous avons beaucoup de témoignages comme le vôtre. Parfois avec des cas avérés de maltraitances des enfants par Madame, avec constats des services sociaux... et pourtant qui aura la garde des
enfants à votre avis ?