Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Les femmes violentes dans les violences conjugales

13 Juillet 2010, 18:05pm

Publié par SOS Hommes Battus


Contre toute attente, ce ne sont pas seulement les hommes victimes de violences conjugales et les intervenants sociaux qui viennent lire les informations sur ce site et qui nous contactent.


Nous recevons aussi des appels de femmes qui se reconnaissent comme actrices dans les violences conjugales envers leur conjoint. Et notre présidente, psychologue en libéral, en recontrent aussi en consultation.


Les actions de prévention visent toujours la violence des hommes envers les femmes. Si les femmes ont bien compris que les hommes n'avaient pas le droit de les harceler et de les frapper, ces femmes ne se sentent pas concernés par le rapport inverse. Ainsi elles ne savent pas qu'elles ne doivent moralement pas et ne peuvent pas légament frapper leur conjoint. Elles sont même persuadées qu'elles en ont le droit !


L'évaluation psychologique de ces femmes montrent qu'il a existé dans la famille une violence par les hommes. Par les frères ou le père ou un homme proche. Violences physiques ou psychologiques.


Pour résister mais aussi pour exister aux yeux de ces hommes maltraitants mais dont les traces d'affection étaient recherchées, elles ont développé des traits de personnalité particulier : incapacité à supporter la frustration, recherche de perfection, quête d'amour perpétuelle, caractère colérique, tendance à tout vouloir contrôler...


Ces femmes n'ont jamais rien dit. Elles ne se sont jamais opposées à leur père, à leur frère, à l'oncle... elles se sont "écrasées" devant la dominance, devant l'emprise psychique, devant la manipulation. Et elles continuent.


Mais la colère est là, vivace. Et elle cherche à s'exprimer.


C'est le compagnon qui va prendre.


Il devient le représentant des hommes, le symbole de ces hommes maltraitants. Il existe une colère contre ces hommes, mais contre tous les hommes "qui se valent bien". Et c'est le compagnon qui prend. C'est plus facile de se mettre en colère contre lui que contre le père. C'est plus facile de la frapper lui que de frapper sur les frères....


Ce qui n'est guère étonnant c'est que ces femmes ont besoin d'un rappel à l'ordre et d'un rappel à la loi.

Le psy va servir à rappeler que les comportements violences au sein du couple ne sont pas normal, que tout cela a une cause et que le compagnon prend les coups à la place de quelqu'un d'autre.

La police va servir à rappeler le contenu de la Loi. Il est interdit de harceler ou de frapper son conjoint. C'est un délit ou un crime selon la situation.


Les femmes qui ont vu les forces de police intervenir à leur domicile pour leur expliquer que leur comportement est illégal et mérite une sanction, on pris en général conscience de leur mal-être. C'est souvent à la suite de comportements excessifs (menaces avec un couteau sur le conjoint en présence des enfants par exemple) que les forces de police se décident à intervenir et que se déclenche le besoin pressant de consulter un psychologue.


Certaines le disent, le plus révélateur, a été lorsqu'on leur a passé les menottes !


Il faut malheureusement attendre ces comportements extrêmes, l'intervention des forces de l'ordre, pour que ces femmes se décident à consulter et que la situation conjugale s'arrange, sinon elles sont persuadées être dans leur bon droit et le cycle des violences s'installe.


Néanmoins, il faut bien constater que ces femmes sont incapables de suivre une thérapie psychologique à moyen terme. Au bout de 3 ou 4 consultations, dès que la situation conjugale s'améliore un peu, elles mettent fin aux consultations avec les professionnelles. Il existe un refus d'effectuer un travail un profondeur, elles savent qu'elles risquent de comprendre qu'elles se sont trompées depuis toute leur enfance. Ce qui, dans leur recherche de perfection, est inconcevable.






Commenter cet article

rr 28/02/2016 06:14

Bonjour, après 7 ans de vie commune et après ma dernière dispute ça y est j'en ai marre. Comme d'habitude je ne réagis pas pour ne pas envenimer les choses et surtout la blesser. Je la laisser se calmer quitte a me mettre les voisins a dos. Dès que je crie elle cri plus fort que moi, plus je me protège plus elle insiste. Les assiettes volent, tout ce qui m'appartient aussi. Le plus souvent quand je veux quitter la maison pour soulager les voisins inquiets elle m'enferme ou alors elle n’empêche de revenir au foyer en mettant le loquet. "Ma douce", refuse de voir un psychologue, elle trouve ça normale et me dit qu'elle ne changera jamais parce que j'ai tout ce que je mérite car je ne prends pas assez soin d'elle. Un peu de sport 2 fois par semaine, un travail assez prenant et c'est tout. J'ai beau lui expliquer que la violence n'arrange rien et est interdite dans un couple. Elle s'en moque. Que faire, surtout que détail important elle a bientôt 6 mois de grossesse j'ai peur pour le bébé... :(

SOS Hommes Battus 07/06/2016 11:15

Le bébé ne risque rien, il est évident qu'elle cherche à vous faire partir. Vous avez servi de géniteur sans doute, elle a ce qu'elle veut, vous ne lui servez plus à rien. Votre femme ne va pas voir de psy, mais vous, le faites vous ? Avez vous déposez plainte ?

isa 20/07/2015 21:07

Bonjour, je suis une femme et le mon conjoint maccuse detre une femme dangereuse et violante...Jessais de voir ou est ma violence et je mapercois que jessais de me défendre sans arret et jme sens écraser a une tel force psychologique que je me met hors de moi..Jai limpression de vivre de linjustice carrément. Je sais pu quoi faire quand meme je suis gentille y me reproche pareil des choses...aidez moi je veux savoir si jsuis violente???

SOS Hommes Battus 01/09/2015 14:59

Bonjour
Pour cela il nous faudrait plus d'éléments... Etre sans cesse en train de vous défendre peut effectivement se traduire par de l'anticipation et donc par des comportements ou des paroles agressives. Mais difficile de vous conseiller sans en savoir plus sur ce que vous vivez... Recontactez nous.

Daniel 02/06/2015 21:44

Bonjour, ma femme sst devenue violente et agressive dès qu'on se dispute. Je ne reponds pas physiquement car ce n'est pas mon style et elle menace de dire a la police que je la frappe. Quel recours puis-je avoir au Canada? J'aimerais informer la police afin qu'il y ait un historique si un jour ça dérape. Merci.

SOS Hommes Battus 16/06/2015 16:32

Nous ne connaissons pas la législation canadienne. En France vous pouvez déposer des mains courantes qui attesteront d’antécédents, mais si les faits sont graves le Procureur de la République peut décider d’ouvrir une enquête.

Tietie007 16/05/2015 03:23

Sans aller jusqu'à l'agression physique, les femmes qui veulent à tout prix contrôler, font souvent du harcèlement moral.

SOS Hommes Battus 29/05/2015 16:31

Nous n'avons à ce jour quasiment pas rencontré d'hommes victimes de violences conjugales qui ne soient pas aussi victimes de violences physiques. Sauf que les hommes n'identifient pas ces violences (se prendre une claque, se faire pousse, se faire mordre...) ou banalise la violence physique ce qui le met en situation de déni qui va se retourner contre eux.

Karina 06/06/2013 23:16

Bonsoir, je me reconnais dans tout ca, je suis prisonniere de moi meme, et qd je me met en colere (souvent pour pas grand choses) tout prend des proportions graves alors que j'aime mon cheri plus
que tout. Je vois bien qu'il est perdu car dans 80% de temps de notre quotidien je suis bienveillante et caline, attentionnée. On a une vie normale avec beaucoup d'amis et bcp d'activités. Mais à
des moments j'ai l'impression de ne rien controler et d'etre trahie et la moindre reflexion me touche démesurement. C est la premiere fois que j'en parle car je vois que ca ne peut plus continuer
comme ca. Tant pis si je suis jugée mais je veux savoir que faire. Il a des bleus et des cicatrices et je ne me rendais pas compte.Hier encore. Je réalise que je lui met tout sur le dos car il est
tout pour moi, il est tout les hommes de ma vie: mon cheri mon amant mon pere mon frere et mon meilleur ami, nous sommes fusionnels. Et il m'aime tellement qu'il ne se defend pas de peur de me
faire mal. Il est toujours bienveillant et m'excuse à chaque fois car il me comprend, je réalise le manque d'ampathie dont j'ai pu faire preuve. Par quoi commencer? j'envisage d'aller en parler
mais est ce qu'il doit etre avec moi à ce moment la? J'ai honte

SOS Hommes Battus 31/07/2013 17:40



Bonjour


Tout est dit : il est votre chéri, votre amant, votre père, votre frère et votre meilleur ami. Or il y a quelque chose qui cloche. Il ne devrait être que votre compagnon. Un père vous en avez
déjà un. Un frère peut être, mais en tout cas ce n'est pas lui. Un ami ? Ca n'en n'est pas un c'est votre compagnon. Vous ne faites pas la part des choses. Les rôles ne sont pas clairement
dessiné et vous cherchez chez lui la continuité de ce votre cellule familiale d'origine. 
Votre compagnon vous sert d'exutoire. Vous êtes en colère contre les hommes, un homme particulièrement sans doute et c'est votre chéri qui prend, car c'est lui là qui symbolise tout ce que vous
n'aimez pas.


Oui, il vous aime. Trop. Trop parce qu'il vous met sur un piédestal où vous n'avez rien à faire. Dans un couple on est sur un pied d'égalité normalement. Trop, parce qu'il vous trouve des
circonstances atténuantes que vous n'avez pas. Trop parce qu'il dit qu'il vous comprend alors qu'il ne fait que subir.


Nous ne pouvons vous conseiller que d'aller voir un psychologue afin d'en parler et d'entamer une psychothérapie qui vous mènera à la bienveillance à l'égard des hommes.


Bon courage 


 



jp 08/03/2012 14:23

Très intéressant cet article! Je me demande depuis des années et des années pourquoi elle est telle que décrite dans cet article: il y a peut-être à rechercher du côté de mon beau-père et de ma
belle-mère. Dans l'immédiat ça ne changera pas grand'chose, mais ça donne à réfléchir.
Merci.

SOS Hommes Battus 11/03/2012 12:34



en effet ça ne change rien, ça explique mais ça je justifie pas.



coelsch 19/07/2010 18:26


rien ne change malheureusement ainsi va la vie assiociative il y a plus de femmes battues que d'hommes a partir de ce moment là aucune chance...j'ai vu des femmes battues mais aussi des hommes
battus regardons les stastistiques d'hommes pendus car seul au monde....C'est vrai l'homme est icone de tous les problemes mais doit gèrer tous les équivalents je trouve ça injuste....Il y aura tjs
des bénéficiaires...Ce qui l'ont vécu sauront...Gros malaises


SOS Hommes Battus 21/07/2010 12:14



Il est très clair qu'on peut se demander si le nombre très important de suicides chez les hommes n'est pas le reflet d'un mal être conjugal qui ne trouve pas d'issue.