Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Gendarmerie et refus de plainte

18 Juin 2010, 09:11am

Publié par SOS Hommes Battus


Félicitons cette gendarmerie de la région parisienne qui a refusé de prendre le dépôt de plainte d'un homme victime de violences conjugales.


Une femme qui harcèle son compagnon : lui cache ses clefs, détruit ses papiers, l'empêche de rentrer à la maison, monte les enfants contre lui, refuse de payer sa part des crédits...

Une femme qui frappe son mari depuis plusieurs années avec une intensification depuis quelques mois : coups, griffures,...

Constats médicaux, constats des urgences, arrêts de travail, dépression, antidépresseurs, suivi psy.. cela ne suffit pas à la gendarmerie.


Une personne s'étant présentée comme gendarme a refusé le dépôt de plainte de cet homme sous prétexte que ce gendarme "voyait où ce monsieur voulait en venir" et lui a affirmé que sa plainte serait refusée dans toutes les gendarmeries !


Notre homme victime a pu aller déposer plainte, en faisant préciser ce refus, aux services de police de Paris.


Un moyen de ne pas accroître les statistiques des hommes victimes de violences conjugales Messieurs les Gendarmes ?



Ah oui, entre temps, la compagne de notre homme victime s'est présentée dans la même gendarmerie pour déposer plainte pour violences conjugales et vous savez quoi ? Sa plainte a été enregistrée.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

SOS Hommes Battus 30/07/2010 09:46


Devant les refus de plainte, il faut.... déposer plainte ! Eh oui, mais cette fois il faut passer directement par la Procureur de la République. Vous pouvez même passer par le cabinet du ministre
de l'Intérieur (soit M. Hortefeux, ministre, soit Monsieur Digeon, contrôleur général de la Police soit M. Lizurey, général de division de la Gendarmerie) en racontant d'abord qu'il y a eu un refus
de plainte ( précisez le commissariat) puis en racontant les faits.

En général, ça "redescend" assez vite.


ADL 29/07/2010 16:46


mieux encore, les policiers ont refusé ma plainte, rigolant devant mon mètre quatre-vingt, puis idem pour le vol de mes affaires personnelles, et quand madame a déposé sa plainte, j'ai été
interpellé au domicile, mis en garde à vue, jugement immédiat avec à la sortie du tribunal un "oubli" de ces messieurs de la police de me rendre les 170 € que j'avais sur moi et consignés sur ma
fouille....
la suite ; un médecin véreux, le dr ceusters thierry, qui a rédigé attestation médicale de complaisance.....puis j'ai découvert que ce même médecin prescrivait en double ordonnances du même jour
depuis plusieurs années des amphétamines à mon épouse d'alors, qu'elle prenait dans 2 pharmacies différentes des amphétamines indiquées pour une maladie dont elle n'a jamais souffert, mais qui font
maigrir, et qui on été retirées du marchés en novembre 2009 pour engendrer des troubles neuropsychiatriques.... ce même médecin prenant partie dans un conflit privé et refusant de me transmettre
toute information médicale de ma fille mineure....


voipine 20/07/2010 14:54


Et bien voilà, mon ami fait partie de la liste des hommes battus. Hier soir 19 juillet 2010, Mme, aidée de leur fils majeur de 19 ans, lui a mis une correction ! commencant par le pousser dans un
petit escalier, une fois à terre ils lui ont mis des coups de pieds partout, ce qui fait qu'il a dû aller se réfugier, ensanglanté, chez leurs voisins, habitués car ce n'était pas la premiere fois.
(auparavant brulures au beurre chaud, attaque avec une barre de cuivre posée là pour installation de la salle de bains, vetements déchirés, pc portable neuf cassé, vol de documents de banque, et
enfants montés contre le père)... et j'en passe.
Lorsqu'il est parti chez leurs voisins, elle lui a dit : "c'est ca, vas te plaindre chez les voisins"...
Non madame, pas se plaindre, se réfugier. Se protéger de vos violences. Voilà un homme qui n'a jamais levé la main sur quiconque, pas meme sur ses trois enfants aujourd'hui adultes. Un homme doux,
courageux, gentil, tellement gentil qu'on le traite de "lache, faux-c-l, pas de c---lles etc"...
Bon , ce n'est pas le bureau des plaintes... je vais donc arreter là.
Mais j'aimerais effectivement que les gendarmes qui liront cela cessent de toujours porter crédit aux accusations des femmes, pour s'appuyer sur des faits qui pourraient être vérifiés.
Il y a des malades partout, pas que chez les hommes, et les femmes sont très manipulatrices en la matière.
A bon entendeur...


Kilou 20/06/2010 15:49


inacceptable!!