Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Avoir peur....

19 Octobre 2010, 07:45am

Publié par SOS Hommes Battus

La majorité des hommes qui contactent par téléphone ou par email SOS Hommes Battus nous disent :

"je suis terrorisé, je n'ose rien faire, j'espère que ça va s'arranger".

 

Revenons sur cette affirmation :

 

1. "ça va s'arranger"

 

Nous ne le répéterons jamais assez : CA NE S'ARRANGE JAMAIS, CA S'AGGRAVE

 

La violence sans contre-pouvoir devient sans retenue et prend de l'ampleur.

Ce qui a commencé par quelques humiliations finira par des coups à répétition et des menaces de mort.

 

Si votre compagne est capable d'entendre qu'elle n'a pas le droit de vous rabaisser ou de vous frapper ou si elle capable d'avoir conscience que ce qu'elle fait n'est pas normal, alors tout n'est pas perdu. Avec une prise en charge psychiatrique et psychologique, en effet, ses accès de violences peuvent être amenés à diminuer puis disparaître en quelques mois.

 

Mais si elle considère qu'il est de son droit ou normal de se comporter violemment avec vous ou si elle considère qu'elle va bien mais que c'est vous qui n'allez pas bien, alors il n'y a aucune chance pour que votre relation de couple s'améliore. Tout va se dégrader. Et plus vous accepter de subir parce que vous avez peur, plus cela la met en colère et plus sa violence sera forte.

 

2. "je n'ose rien faire"

 

Vous êtes devenu une victime parfaite. Elle peut vous humilier, vous isoler, vous rabaisser devant votre famille, vous frapper et vous ne réagissez plus.

 

Pour votre compagne vous n'êtes plus un homme mais une chose à laquelle on peut faire tout ce qu'on veut.

 

Elle arrive à vous convaincre que vous n'êtes pas un "bon mari", que tout ce que vous faites n'est jamais assez bien, que de toute façon vous êtes un nul... Elle passe son temps à vous reprocher que vous n'en faites pas assez, mais à chaque fois que vous faites quelque chose, c'est mal fait.

 

Du coup vous ne savez plus si vous devez faire quelque chose ou pas. Et vous décidez, pour éviter "les crises" de ne plus rien faire. Vous apprenez à ne plus agir, à ne plus bouger, à ne plus prendre de décision.

 

Et lorsqu'il s'agit d'agir, de bouger, de prendre une décision pour votre vie et votre survie, vous n'osez plus.

 

Elle vous a transformé. Vous êtes devenu un prisonnier dans votre propre famille. Vous êtes devenue une marionnette qu'on peut manipuler. Vous êtes devenu un objet qu'on peut briser.

 

Vous devez redevenir un être humain, un homme.

 

Vous devez vous rappeler qu'avant vous saviez agir, bouger, prendre des décisions. Vous n'avez pas oublier.

 

Pourtant pour sortir de ces cycles de violences conjugales, il va falloir décider soit de subir soit d'agir.

Agir, c'est accepter l'idée que ce qui se passe chez vous n'est pas normal, que votre femme ne vous aime sans doute plus et qu'elle ne cherche qu'à vous dominer, vous utiliser peut être (pour avoir un enfant, pour avoir des papiers, pour avoir la maison,...). C'est aussi prendre la décision soit de consulter des professionnels (psychologue, psychiatre) afin de comprendre comment/pourquoi votre couple en est là, soit de comprendre qu'il faut se séparer.

 

3. "je suis terrorisé"

 

Eh oui, vous avez peur de ses réactions. Ses humiliations, les privations de nourriture, le chantage aux enfants, le chantage aux dépôts de plainte, ses coups, ses menaces de mort... Peur des représailles.

 

Etre terrorisé ne change rien. Avoir peur ne fait pas avancer votre situation. Cela vous empêche d'agir.

 

C'est normal d'avoir peur, c'est même sain. Ca prouve que vous avez envie de vivre. C'est aussi cette peur qui vous fait trouver des stratégies d'évitement des crises.

 

Mais c'est aussi cette peur qui vous empêche de trouver la sortie de votre situation de violences conjugales.

 

Vous êtes vous jamais dit que votre compagne avait peut être simplement besoin qu'on lui explique qu'elle n'a pas le droit de frapper son mari ?

Vous êtes vous jamais dit qu'un rappel à la Loi par les forces de l'ordreen uniforme pouvait avoir un effet bénéfique dans la prise de conscience que quelque chose ne va pas chez votre compagne ?

 

Comme il n'y a pas de prévention contre les violences faites aux hommes, bien des femmes pensent qu'elles ont le droit de s'en prendre à leur compagnon.

Bien des femmes violentes pensent que si les hommes ne disent rien c'est parce que cela ne gène pas les hommes.

Bien des femmes violentes pensent que la violences envers leur compagnon est normal.

 

Cela ne s'arrangera pas avec le temps.

Quoi que vous fassiez ça ne sera jamais assez bien.

 

Demander un signalement à votre médecin traitant.

Déposer plainte au commissariat.

Faites constater les traces de coups s'il y a lieu soit par un médecin soit au commissariat.

Demander des attestations à ceux qui ont été témoins de sa violence.

Vous pouvez déposer plainte par écrit (en recommandé) directement auprès du Procureur de la République de votre département d'habitation.

Prenez un avocat.

 

 

Ne vous laissez pas détruire, agissez.

 

 

SOS Hommes Battus

 

Commenter cet article

LF36 13/03/2011 17:32


Depuis plus d'un moi ma femme me bat reguliérement elle me griffe le visage et me donne des coups de pied ( parfois même de coude ) elle a même tenté un fois de me lançer le chat dessus je ne sais
pas commen reagir je l'aime..


SOS Hommes Battus 16/03/2011 11:10



Bonjour,


Mais elle ne vous aime plus. Il va vous falloir l'entendre et l'accepter. Elle a trouvé chez vous le bouc émissaire auquel elle peut tout faire subir sans qu'il ne se passe rien à par son bon
plaisir. Soit elle accepte d'entendre votre souffrance autour d'une table ou en consultation de couple, soit elle ne veut pas et sa violence ne fera que s'intensifier. Elle vous traite en chose.
Vous la regardez comme avant, ce n'est plus son cas. Commencez par déposer une main courante et demandez au commissariat de la convoquer afin de lui faire un rappel à la Loi. Si cela ne suffit
pas déposez plainte pour violences et coups et blessures et faites constater par un médecin à chaque fois qu'elle vous blesse.


Soit elle prend conscience de ses difficultés soit il vous faudra envisager de fuir cette situation qui ne fera que vous détruire voire vous tuer. Préparez votre dossier (récépissés de main
courante, dépot de plainte, attestations des proches et voisins, certificats médicaux...) et prenez contact avec un avocat si vous êtes dans une démarche de séparation.


Vous ne pouvez rien pour elle, mais pour vous, vous pouvez retrouver votre liberté d'agir et votre dignité.


 



Michel Ghesquière 25/12/2010 16:42


merci


Michel Ghesquière 24/12/2010 18:47


"Je vis une sorte de calvaire dont je ne sais que faire". C'est mots vous avez dû les entendre souvent.
En deux mots, mon épouse souffre d'hépatite C et est soignée pour cela avec de l'interferon. Ce qui provoque chez elle un relachement total de toutes ses retenues. Au point que lorsque je dis non
pour quelque chose automatiquement les coups (verbaux) tombent . Dernièrement c'est même devenu disons "morbide" : elle démolit absolument tout. Sa meilleure amie? c'est ma maîtresse... Je réussit
un truc professionnel? c'est que je ne suis qu'une "putte"... Mais amis d'enfance? il m'est presque interdit de les revoir ... Ma fille (nous sommes un ménage recomposé)? Pour ce repas de Noël, non
seulement elle refuse d'y aller mais a fait une scène de tous les diables... (heureusement les conditions climatiques m'ont permis de sauver la face vis à vis de ma fille en lui disant que je ne
savais pas venir au déjeuner de ce samedi 25 qu'elle organisait). ... Depuis trois jours, des attaques verbales, c'est passé aux actes physiques : coups de poings, planches etc...
Je ne sais plus quoi faire ...
M.G.


SOS Hommes Battus 25/12/2010 15:00



L'interféron n'a jamais aboli la capacité à se contrôler. Un des effets secondaires est de parfois rendre irritable, mais irritable ne veut pas dire agressif. Donc c'est surtout un alibi.


Par contre, cela laisse l'impression que votre compagne a très peu que vous ne la quittiez. Elle devient jalouse, comme si elle avait peur que vous partiez avec son amie, comme si le fait de
réussir quelque chose vous éloignait d'elle. Du coup, elle fait tout pour vous retenir, mais s'y prend très très mal, car elle va finir par obtenir l'effet inverse de ce qu'elle cherche.


je crois que si vous en avez encore la possibilité, il faut lui exprimer clairement que si ce qu'elle veut c'est que vous restiez auprès d'elle, ses comportements vont plutôt vous faire fuir.
Donc elle choisit, elle reste agressive, elle vous perd ou elle se calme et vous restez.


maintenant quelque soit la situation, rien ne justifie le recours aux violences verbales, psychologiques ou physiques. Rappelez lui, car elle semble l'avoir oublié, que dans un couple sain on ne
se comporte pas comme cela. Et si elle a des griefs à votre encontre, s'il est les considère important, elle peut divorcer. Rien ne l'oblige à rester avec vous. Rappelez lui aussi que ces
comportements relèvent du code pénal et que (normalement) cela est punissable d'une forte amende et de prison. Si nécessaire, allez déposer une main courante au commissariat afin de lui faire un
simple rappel à la loi. Ceci dit, les coups que vous subissez relèvent plutôt aujourd'hui d'un dépôt de plainte avec enquête judiciaire.


Sachez que si vous ne faites rien, cela va s'aggraver car justement quelque part ce qu'elle vous reproche aussi c'est de n'être pas un "contre pouvoir". Vous acceptez tout, vous obéissez au point
de négliger votre fille (à moins que votre compagne soit aujourd'hui plus importante que votre fille). Il s'agit aujourd'hui de montrer qu'elle a dépassé les limites et que vous ne l'acceptez pas
en ne vous laissant pas faire. Contre attaquer physiquement ne ferait que vous 'enfoncer', mais contre attaquer par la Justice reste la seule voie qui vous permettra de vous en sortir les mains
propres.


Alors déposez plainte, faites constater les traces de coups, prenez un avocat. Mais faites vite, car votre vie est désormais en jeu.


 


 



christopher 05/11/2010 20:41


moi meme je suis un homme battu on parle toujour de sos femme battu mé de nous les homme tou le monde sen fiche