Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Vous êtes à la rue. Que faire ?

5 Février 2009, 14:42pm

Publié par SOS Hommes Battus


Un témoignage poignant m'est arrivé ce matin.
Cet homme se voit refuser l'entrée à son appartement par son épouse depuis plusieurs jours.
Il a du faire appel à la police pour récupérer des affaires chez lui.
Suite des complications liées à la non prise en compte des hommes victimes de violence conjugale, la police n'a pas pu obliger la "charmante" épouse à accepter que son mari vive dans son propre lieu d'habitation !
Et ce malgré plusieurs certificats médicaux prouvant les coups et blessures subis par cet homme et malgré le dépôt de plainte (sa femme ayant tenté de le poignarder).
Jamais il n'a rétorqué, jamais il n'a initié la violence de sa femme dont les crises de colère violentes sans raison ont déjà été constaté.
Aujourd'hui, il erre dans les centres commerciaux pour rester au chaud.

Cet homme est à la rue.

Où allez ? Que faire ?

Les policiers eux-mêmes n'ont pas vraiment eu de solutions a proposer.
Ils n'ont pu que constater qu'ils existaient beaucoup de structures pour les femmes battues, mais rien pour les hommes.
Des foyers pour hébergement pour SDF lui ont suggéré.
Mais cet homme n'est pas un SDF, il a une adresse.

Alors que faire dans cette situation ?

Tout d'abord contacter les centres d'hébergement via le n° d'appel : 115

Essayez aussi d'appeler le 3919, centre d'écoute anonyme pour les victimes de violences conjugales. Les hommes n'y sont pas super bien accueillis, mais lorsqu'on est à la rue il faut trouver une solution.

Ensuite rencontrez une assistante sociale au plus vite. Prenez contact avec votre mairie afin d'obtenir un RDV prioritaire lors de la permanence de l'assistante sociale (gratuit). Elle fera au mieux pour vous trouver un lieu d'hébergement en attendant que votre situation s'améliore.

 

Sachez enfin que si vous êtes salarié, il est possible que votre entreprise cotise au "1% patronal". Il pourrez alors faire une demande de logement (parfois en urgence) pour vous aider à sortir de votre situation.

 

 

 

 

 


Commenter cet article

frederic 12/03/2010 20:08


actuellement sans emploi les facture sampiles de plus en plus et ma concubine travail dans les ambulances et elle fait des heures folles alors quand elle rente vu que je suis la a la maison elle
minsulte de tous les noms et des que je riposte ces encore pire elle s enerve et apre ces tous se qu elle a dans les main qu elle me jette a la figure et vu que je ne ripose pa ces les coups de
poing et coup de boule et je ne ve pas riposter


SOS Hommes Battus 14/03/2010 21:50


Votre compagne est certainement épuisée et vous en veut de ne plus avoir de travail. Cela ne justifie en rien sa violence car la violence ne règle rien et est inacceptable.

Soit elle accepte de discuter avec vous et elle pourra prendre conscience que ses comportements sont anormaux et tout redeviendra à la "normale", soit vous devrez vous résoudre à prendre les grands
moyens de déposant plainte contre elle pour coups et blessures.

Ne ripostez pas, car cette situation se retournera contre vous.

A vous de réfléchir à votre situation : souhaitez vous rester avec elle ? Serez vous capable d'attendre ? Pouvez vous envisagez de la quitter ? Jusqu'à quel point accepterez vous d'être maltraité
avant de réagir ?

SOS Hommes Battus




Cécilia 27/02/2009 00:23

Je ne sais pas dans quel coin de France est ce pauvre homme, mais pour avoir vécu la situation inverse étant enfant (père alcoolique violent occasionnellement), je peux vous dire que la police a forcé ma mère à le laisser libre d'aller et venir même s'il pouvait être dangereux. De plus il était connu de la police et des pompiers car régulièrement ramassé en état d'ivresse ou emmené au poste pour des brouilles. Par contre, à la maison les policiers refusaient d'intervenir car selon eux, "il était chez lui autant que ma mère". Il doit y avoir une loi à deux vitesses...

pat 12/02/2009 21:29

oui bien sur

SOS Hommes Battus 13/02/2009 15:12


Pat : aucune nouvelle de Philippe ce vendredi.


pat 12/02/2009 17:37

Philippe, dans quelle ville êtes vous? Il pourrait y avoir une solution...

SOS Hommes Battus 12/02/2009 21:24


Pat : accepteriez vous que je communique votre adresse email à Philippe ?
Philippe, je n'ai pas votre adresse email car vous ne n'avez contacté que par tél. Je vous rappelle l'adresse de l'assoc' soshommesbattus@yahoo.fr


pat 12/02/2009 15:16

J'ai vécu la même histoire mais j'ai bien plus de chance, je n'ai pas pris de coup de couteau seulement des pirres et des coups de pied. La police est venue et a constaté le pb sans trouver de solution. J'ai un garage ou j'ai dormi puis je me suis fait héberger par ma famille le temps de trouver un nouvel appart...
dans quelle ville êtes vous?

philippe 12/02/2009 14:51

je suis toujour dans la rue les foyers d'hébergement sont complet j'ai fait une tentative pour pénétrer chez moi ma femme ma frapper , j'ai le nez cassé , j'ai porter plainte mais la police ne sais toujour pas manifester envers elle et je suis toujour a la recherche d'un foyer, je suis dans une médiathéque si vous avez des solutions, taper sur le site sos hommes battue

SOS Hommes Battus 12/02/2009 15:21


Bonjour Philippe, je n'ai pas de solution à vous proposer je l'avoue, à part peut être vous installer dans le hall de votre mairie afin que cela fasse réagir quelqu'un. A ce que je vois
l'assistante sociale n'a rien trouvé, c'est désastreux. J'espère que dans votre dépôt de plainte vous avez démandé à être vu aux urgences médico-légales.

Je vous conseille de vous mettre en contact avec SOS Papa (http://www.sospapa.net) pour trouver une délégation près de chez vous, il est fort possible qu'un papa accepte de vous héberger. Sur Paris
il y a une permanence ce soir à 19 h ou samedi matin à 10 h au 84 bd Garibaldi dans le 15ème. Contactez les de ma part, je les ai informé de votre situation.

Si vous n'êtes pas sur Paris, vous pouvez toujours préciser ici la ville dans laquelle vous vivez afin que des personnes susceptibles de vous héberger vous laissent un mot ici en commentaire. Peut
être votre n° de portable mais j'ai peur que vous receviez quelques mauvaises blagues.

Bon courage