Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Témoignage 5

21 Décembre 2008, 20:38pm

Publié par SOS Hommes Battus

Bonjour

Je m'appelle Michel (*) j'ai subis pendant plusieurs annees du harcelement moral continuel de la part de mon ex compagne, qui est tres manipulatrice et perverse mais cela c'est revele uniquement apres la naissance de notre petit garcon.

Avec mon ex compagne nous avons eus une autre enfant, mais mon ex compagne s'est dechainee et est devenue extremement agressive envers moi y compris lors de sa grossesse ou elle m'insultait des que je rentrait a la maison a t'elle point que j'en avais la peur au ventre. et alors que je lui parlais calmement elle m'a saute au cou et a tenter de m'etrangler.

j'ai depose ma plainte m'ai j'ai fait la betise de la retirer car a l'epoque elle allaitait notre bebe .

depuis elle a eus de nombreuses crises d'hysteries j'ai enregistre plusieurs de ses crises sur clefs MP3, j'ai essaye de la faire hospitaliser mais je n'y suis pas parvenu. ainsi elle m'insultait sans discontinuer le soir lorsque j'arrivais de mon travail vers 18:00 jusqu'a 1:00 voire 2:00 du matin sans raison et bien évidemment j'evitais a tous prix de lui repondre. la seule chose que je faisais c'etait de proteger mes enfants et de me proteger.

j'ai ecrit plusieurs fois au procureur de la republique, j'ai depose plusieurs mains courantes et plaintes.

nous nous sommes separes, je n'habite plus avec elle depuis un peu plus d'un an.

 j'avais saisi le JAF mais mon ex a saisi le JAF quelques heures avant moi.

j'ai eus pas mal de temoignages mais le juge n'en a pas tenu compte et a prefere s'appuyer sur ceux de madame la presentant comme une bonne mere, ainsi que sur l'expertise psychiatrique que j'avais reclame et qui totalement edulcore le comportement de mon expliquant son attitude par une depression et m'accusant de denigrer la mere de mes enfants devant eux, ce qui est bien entendu faux.

elle a obtenu la garde des enfants et la residence meme si j'ai un droit de garde de 5 jours tous les 15 jours et la moitie de des vacances avec bien entendu une pension alimentaire.

heureusement, la semaine apres le prononce du jugement mon ex etait interpellee par la brigade protection des mineurs. puis par le juge des enfants. depuis il y aune mesure de protection des enfants : AEMO.

Le juge essaie de retourner la situation contre moi en disant qu'il n'existe aucun element probant de maltraitance de mes enfants.

j'ai egalement fait appel de la plainte que j'avais retiree concernant sa tentative de strangulation.

j'en ai un peu marre de savoir que ,la parole d'un homme et d'un pere n'a aucune valeur a l'oreille de la justice, c'est une justice a deux vitesses et pas equitable du tout et surtout qui met en danger l'equilibre des enfants.

(*) le prénom a été changé

Commenter cet article

pat 27/01/2009 11:17

j'ai enfin reçu le rapport d'expertise psychologique: les violences de madame envers l'enfant et moi sont reconnues par elle et notées dans le rapport mais immédiatement contre balancées ou minimisées: d'un coté elle donne des coups et des insultes (actuellement) et aussitot apres il est noté que j'aurais donné une fessée (il y a 6 ou 7 ans!) et tout est a l'avenant a un fait précis et grave on oppose un argument un peu vague pour contrebalancer......une femme agresseur semble inconcevable si le mari n'est pas lui même une brute et pourtant je suis décrit par ailleurs comme calme, posé ayant un excellent contact avec les enfants et toute leur confiance......je soupçonne les experts de ménéger la chèvre et le chou pour faire passer des demi mesure et essayer d'apaiser le conflit. Qu'on m'explique comment apaiser le conflit avec une femme qui accuse d'inceste, de violences conjugales, qui dépose une plainte par mois qui frappe mari et enfants......

pat 24/12/2008 07:55

Nous en sommes a peu près au même point . Oui les juges et les experts minimisent la violence de madame sur moi et sur l'enfant surtout! bien que ma fille ait parlé a l'expert psy et que mon ex aussi ait avoué devant elle et devant la police un certain nombre de faits graves, cela n'a aucune conséquence. On me demande même d'être plus tolérant, plus ceci plus cela car elle est dépressive! pour moi ce n'est pas de la dépression ce qui amène quelqu'un a frapper son conjoint et ses enfants, a mettre en oeuvre des stratégies de destruction .... mais la mère bénéficie d'une auréole de nos jours malgré les preuves et les aveux.
Etre tolérant avec quelqu'un qui met votre enfant en danger....voila une notion intéressante, que je me reproche bien souvent d'avoir appliquée.