Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Le cycle des violences conjugales

16 Décembre 2008, 22:45pm

Publié par SOS Hommes Battus


Le but de celui ou celle qui abuse est d'obtenir et garder le contrôle. Dans la situation qui nous intéresse, à savoir celle dans laquelle c'est la femme qui abuse de son partenaire, elle veut que vous vous comportiez seulement selon ce qu'elle veut.

Le cycle des violences conjugales répond en partie à la question de "comment en suis-je arrivé là ?". Vous avez l'impression de tourner en rond, que tout cela ne mène jamais à rien sauf à la violence.
Et vous avez raison.

Quelques soient vos efforts pour trouver des réponses et une solution, rien n'arrête les abus de votre partenaire. Du coup vous ressentez un mal-être, une faible estime de vous même et surtout en situation d'insécurité totale.

Je rappelle que quoi que vous fassiez, rien ne changera. Pour que cela change, il faut que la volonté et la motivation vienne de votre partenaire. C'est le seul moyen pour que cela évolue dans le bon sens.

Voici quel est le cycle des violences conjugales :

Phase 1 : montée de la tension

La tension est palpable. Vous ne communiquez plus. Vous commencez à avoir peur et cherchez à apaiser votre partenair.

Phase 2 : l'explosion

Présence des abus émotionnels, verbaux et physique. Votre partenaire est en colère, elle vous accuse de tous les mots, vous menace. Chantage

Phase 3 : réconciliation

Votre partenaire se noie dans les excuses, vous blâme pour ses éclats, nie vous avoir agressé ou dit que ce n'était pas aussi grave que ça et que vous en faites toute une histoire.

Phase 4 : accalmie

L'incident est oublié de part et d'autre. Tout est calme. C'est la phase de "lune de miel".




La répétition de ce cycle vous brise mine de rien, en douceur, pendant des mois voire des années. Il y a de forts risques pour que vous ne vous aperceviez même pas dans un premier temps que vous êtes en train de sombrer.

Vous pensez que vous avez la capacité et la force de vous en sortir. Mais en fait ce n'est pas le cas. Chaque cycle va vous faire descendre un peu plus, vous faire perdre un peu plus confiance en vous. Ecoutez-vous ! Où en êtes vous ? Que ressentez vous ?

- etes vous coupé des autres ? De votre famille ? De vos amis ?
- passez vous de plus en plus de temps à la maison sans avoir envie de sortir ?
- avez vous l'impression de que vous ne valez rien, que vous êtes bon à rien ?
- vous sentez vous déprimé ? Avez vous des idées noires ?
- éprouvez vous de la honte, des modifications importantes de vos émotions ?
- ressentez vous un mal-être (mentalement, physiquement) ?
- avez vous augmentez votre consommation d'alcool ? Consommez vous des drogues ?
- avez vous l'impression de vous couper du monde réel (avec une utilisation intensive d'internet par exemple) ?

Ces signes sont évocateurs de ce qui pouvez ressentir lorsque vous êtes pris dans un cycle de violences conjugales.

   

 

Commenter cet article

may 16/12/2013 16:20

je suis une jeune femme, victime dès ma première relation amoureuse de violence je m'en suis sortie mais suis devenu "dominatrice". si je suis amoureuse j'ai tendance a vouloir tout contrôler et il
m'est arrivé dans mes relations précédente de faire preuve de violence. Je reconnais malheureusement certaines de mes attitudes dans vos témoignages hors mis le fait que rien de tout ca n'est
calculé, prémédité ou volontaire. j'ai des réactions disproportionnées quand je perd la face et ai toujours mis ca sur le dos de mes antécédents me justifiant par le simple fait que j'ai un "sale
caractere et que je ne me laisse pas marché sur les pieds".
évidement si je vous écrit c'est que j'ai bien conscience que ce n'est pas normal. Je file actuellement le parfait amour sans tentions ni vagues mais j'assure seule les revenus du foyers (union
libre, tout est a moi et sans enfants). J'accepte très bien la situation mais malgrés moi cette semaine j'ai tenus plusieurs propos rabaissant a mon amoureu. L'orage est passée mais j'ai peur de
réitérer les erreurs du passé et en lisant vos témoignages je me rend compte que mon comportement est plus grave que ce dont il a l'air (dans mon derniers couple j'ai fini par partir estimant qu'il
avait changé mais je pense que je l'ai fais changé par ma méchanceté, il avait perdu confiance en lui). Je ne suis pas un monstre et suis restée en très bon rapport avec ces messieurs (dès lors
qu'on ne parle plus que d'amitié tout va bien, je me demande si vous qui étudiez ce problemes avez des renseignements a me fournir, m'aiguiller pour que je ne devienne pas une de ces femmes
horrible et égoïste décrites ici.dois je aller voir un psy: "bonjour! je pense que si je me laisse aller je deviendrai une femme violente" ou dois je me surveiller, en parler a mon compagnon? vous
victimes et encadrant, si vous aviez pu prendre conscience du problème avant qu'il dégénère qu'auriez vous fait?
merci pour votre aide et bon courage a vous tous
ps: ne rendez pas necessairement ce com visible j'ai juste besoin de vos conseils par mail. courage dans ce que vous faites