Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Pourquoi les hommes battus ne disent rien ?

16 Décembre 2008, 22:05pm

Publié par SOS Hommes Battus


Ne rien dire, ni à ses proches, ni à ses amis est une réaction commune à toutes les victimes de violence conjugale.


Les hommes doivent faire face à une plus grande incrédulité que les femmes dans cette situation de violence. Cela ne fait que renforcer leur silence. Lorsqu’on leur pose la question, leurs blessures sont toujours dues à un « accident » ou au « sport ».



Les hommes vont tenter d’échapper à leur vie abusée en passant plus de temps au travail ou en occupant un espace qui va devenir le leur (le garage, la voiture, chez un ami).



Mais pourquoi un homme battu ne fait-il rien ?



J'ai honte

Que vont dire les amis, la famille, les collègues, les voisins ?

Que vont penser les autres s’ils savaient que je laisse une femme me battre ?

C’est privé, cela ne regarde que nous

Si je dis quelque chose, c’est elle qui va dire que je la violente

J’ai honte de ne pas avoir la force de ne pas me défendre moi même

Tout le monde sait que ce sont les hommes qui sont violents



J'ai une faible estime de moi-même


Je l’ai probablement cherché

C’est tout ce que je mérite

Avec mon look, mon âge, ma personnalité, mes revenus, c’est le seul type de relation auquel je peux prétendre



Je suis dans le déni


Ce ne va pas si mal après tout

Tout ce que j’ai à faire c’est à sortir jusqu’à ce qu’elle se calme

J’ai réussi à surmonter cette crise, j’arriverais bien à faire pareil la prochaine fois



J'ai des difficultés à voir les mauvais côtés de la personne violente


Si les autres la connaissaient bien, ils verraient qu’elle n’est pas si agressive

Elle n’est comme cela que de temps en temps

On a une bonne sexualité alors je peux accepter de me faire taper dessus de temps en temps

Je serais perdu sans elle

Je ne peux pas rester seul



L’inertie me gagne


C’est trop dur de faire quelque chose

Je ne suis pas prêt à changer ma vie

Je le ferais demain, aujourd’hui j’ai autre chose à faire

Ca paraît compliqué

J’ai l’habitude de vivre comme cela maintenant

Je n’ai plus la force



Une autre raison qui pousse à rester et à subir est la préservation des enfants.



Toutes les recherches démontrent que les personnes (homme ou femme)qui agressent leur conjoint finiront pas s’en prendre aussi aux enfants.



Lorsque l’homme part il s’attend à ne plus pouvoir revenir et à subir des allégations de violences conjugales ou d’agressions sexuelles sur les enfants. Ils ne pourra donc plus voir ses enfants ni les protéger.



C’est vrai que c’est parfois difficile d’être pris en considération par les forces de police. Ce n’est pas une raison pour baisser les bras.



Si vous ne faites rien la situation va s’aggraver.



Il est clair que les hommes n’appellent pas pour violence conjugale même lorsqu’ils sont blessés car ils ont honte d’être les victimes. Ils ont honte de ne « pouvoir tenir » leur femme. Un homme, un vrai -pensent-ils- devraient être capable de garder le contrôle.


Ces préjugés des rôles et de la femme au sein du couple sont souvent partagés par les personnels de police. D’autant plus que la présomption est que l’homme est l’agresseur. Ce qui fait que les forces de police n’apprécient pas d’arrêter une femme pour son rôle d’agresseur.


Certaines femmes le savent bien et en profitent en se disant qu’elles pourront toujours s’en sortir. Or le constat des études est que la probabilité qu’une femme agresse son conjoint/compagnon est fortement corrélée à l’idée qu’elle se fait de pouvoir s’en sortir.



Toutes les victimes ne sont pas des femmes.

Tous les agresseurs ne sont pas des hommes.

Commenter cet article

1 01/11/2015 13:04

Il bien de dénoncer ces situation sur internet mais il faudrait plus d'action !!! Ls victimes ne savent pas vers qui ne tourner aidons les !!

SOS Hommes Battus 07/06/2016 11:18

Et que faites vous pour les aider ?