Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Statistiques décès dans le couple 2012

10 Juin 2013, 10:22am

Publié par SOS Hommes Battus

La Délégation aux Victimes du Ministère de l'Intérieur vient de faire paraître les chiffres des décès au sein du couple pour 2012. Vous en trouverez le résumé ci-dessous.

Précisons qu'il est nécessaire de différencier les décès survenus au sein du couple des décès survenus entre deux personnes séparées. Ce que ne fait pas apparaître le communiqué de presse publié par M. Valls et Mme Vallaud-Belkacem ce week end.

Au total 153 décès survenus au sein du couple
(couples mariés, pacsès ou en concubinage - couples hétérosexuels))

(et non 174, les 21 autres décès étant survenus entre personnes séparées)

127 femmes décédées au sein de leur couple
soit 1 décès chaque 3 jours

 

26 hommes décédés au sein de leur couple
soit 1 décès chaque 14 jours

Sur 97 personnes, la violence conjugale était présente et déclarée
(pour 78 femmes et pour 19 hommes)
Parmi ces couples, les violences conjugales réciproques étaient établies dans 14 cas.

La consommation d'alcool est avérée dans 88 cas et de drogues (+ alcool) dans 16 cas.

La commission des faits à lieu principalement au domicile du couple les mercredis ou le week-end.

Les tranches d'âge concernées :
Pour les auteur(e)s :
chez les hommes entre 36 et 60 ans + 1 pic à plus de 80 ans
chez les femmes entre25 et 35 ans puis entre 56 et 65 ans

Pour les victimes :
chez les hommes entre 56 et 65 ans
chez les femmes entre 36 et 50 ans + 1 pic à plus de 80 ans

 
Les statistiques montrent un vieillissement de la population dans les faits (auteur(e)s comme victimes) 

 

C'est donc une population particulière et restreinte qui est concernée par la commission des meurtres/assassinats au sein du couple.

Voir les commentaires

SOS Hommes Battus invité par le commissariat du 15ème (Paris)

5 Juin 2013, 09:26am

Publié par SOS Hommes Battus

L'association SOS Hommes Battus a été invitée il y a quelques jours à venir présenter son action au sein du commissariat central du 15ème arrondissement de Paris.

 

  commissariat 15


 

Non seulement le référent d'aide aux victimes du 15ème est présent, mais aussi des psychologues référentes aides aux victimes issus de plusieurs commissariats de Paris (10ème, 11ème, 15ème, 18ème, 19ème, 20ème) sont présentes.

 

Tous ont été amené à rencontrer des hommes victimes de violences conjugales, même si le nombre reste restreint par rapport aux nombres de victimes réelles et potentielles, et tous ont confirmé ne pas être préparés à ce type de victime. Au sein de la formation de psychologues, des éducateurs et des intervenants sociaux en général, le sujet des violences faites aux hommes au sein du couple n'est pas abordé.

 

Il ressort qu'il existe une méconnaissance des statistiques et de la réalité de terrain. Les stéréotypes tombent et la compréhension que l'homme ne se met pas en couple avec sa force et ses muscles mais bien avec son amour et des projets permet de mieux appréhender les raisons qui font que certains hommes deviennent victimes de leur compagne.

 

De nombreuses questions qui montrent qu'il y a un vrai intérêt pour ces victimes délaissées et méconnues mais aussi une neutralité quant aux hommes victimes par rapport aux femmes victimes.

 

Un constat, réel, c'est que les processus en jeu au sein des couples sont les mêmes quelque soit le sexe de la victime. Un autre constat est que certains courants féministes actuels n'aident en rien à la reconnaissance des hommes victimes. Nous parlons ici d'égalité mais aussi de complémentarité.

 

Il est évident qu'il y a des progrès à faire en ce qui concerne l'accueil des victimes en général au sein des commissariats mais surtout dans l'accueil des hommes victimes. Et encore une fois dans la problématique des violences conjugales, il est plutôt nécessaire de prendre RDV afin d'être reçu sans avoir à rester longtemps en salle d'attente et pour pouvoir être accueilli par un référent aide aux victimes ou violences conjugales qui re/connaît les situations.

 

Cette rencontre a été un véritable échange animé et dynamique qui a duré bien plus qu'il n'était prévu !

 

Nous remercions le commissaire et la commissaire adjointe qui ont bien voulu nous accueillir dans leurs locaux.

 

 

Voir les commentaires