Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Statistiques ONDRP - octobre 2012 + mot de la présidente

23 Octobre 2012, 11:22am

Publié par SOS Hommes Battus

La réaction de notre présidente :

 

"L'observatoire national de la délinquance et des réponses pénales vient de faire paraître les chiffres de sa dernière enquête de victimation.

Les chiffres sont révélateurs : les violences conjugales existent bel et bien envers les femmes comme envers les hommes, c'est un fait.

Le premier constat est que le nombre de femmes victimes de violences conjugales est ne baisse constante depuis plusieurs années. Encore une fois, il ne s'agit pas de nier ces violences faites aux femmes mais bien de constater que l'hyper-médiatisation de ce sujet a fini par faire croire qu'elles étaient partout et que toute femme naissait victime.

Le second constat est l'accroissement du nombre d'hommes victimes de violences conjugales. Sont-ils plus nombreux ? Parlent-ils plus ? Mais 136 000 se déclarent victimes de violences conjugales sur les deux années passées. Deux années de souffrance....

On constatera, comme souvent dans les enquêtes européennes sur les violences conjugales, que l'échantillon constitué de femmes est bien plus grand que celui composé d'hommes (37554 / 29336) soit une différence de 28 %, joli biais statistique qui pourrait à lui seul peut être expliquer les différences de réponses entres les deux groupes "toute chose égale par ailleurs".

Si ces chiffres sont révélateurs d'une tranche de vie des couples en France, ils n'ont qu'un intérêt que si on cherche -encore une fois- à opposer les hommes aux femmes, comme si les violences conjugales étaient une course qu'il fallait gagner en présentant le plus grand nombre de victimes. Certes ça permet d'être médiatisé, ça permet d'obtenir des subventions, ça permet même d'obtenir un ministère c'est dire... mais peut importe les chiffres, il n'y aurait qu'une homme victime et une femme victime, cela serait inacceptable.

Alors bien sur c'est passionnant une enquête de victimation. Mais ce que l'ONDRP ne nous dit pas, pour les hommes comme pour les femmes, c'est si ces personnes qui se déclarent victimes sont les mêmes que celles qui ont déposées plainte et on peut craindre que ceux et celles qui ont osé exprimer leur souffrance lors de l'enquête n'ont jamais réussi à passer le pas de porte d'un commissariat. Lorsque l'ont sait que dans son rapport annuel de 2011 l'ONDRP estimait que près de 3 % des hommes victimes déposaient plainte, on fera un simple calcul pour estimer le chemin qu'il reste à faire aux hommes pour se reconnaître et être reconnus comme victimes de la violence de leur compagne.

Si cette enquête permet de développer une prévention COMMUNE contre les violences conjugales faites aux femmes mais aussi faites aux hommes et contre les impacts que ces violences ont sur leurs enfants, alors elle aura servi à quelque chose. Sinon, elle n'aura servi qu'à montrer encore plus que certaines femmes, tout comme certains hommes, ne sont en couple que pour dominer et asservir.

 

Sylvianne Spitzer

Fondatrice et présidente de SOS Hommes Battus"

 

 

 

 

L'Observatoire national des la délinquance et des réponses pénales vient de faire paraître ses dernières statistiques. Vous pourrez en lire la totalité ici.

 

Sachant que la taille de l'échantillon étudié est pour les femmes de N = 37554 et pour les hommes N = 29366

 

 

Femmes victimes de violences physiques ou sexuelles

par conjoint ou ex conjoint :

18,4 pour mille (ou 1,84 %)

soit 400 000 femmes victimes sur ces 2 dernières années

 

Hommes victimes de violences physiques ou sexuelles

par conjoint ou ex conjoint :

6,4 pour mille (ou 0,64 %)

soit 136 000 hommes victimes sur ces 2 dernières années

 

Deux facteurs ressortent :

la tranche d'âge : les 25 à 34 ans et les 34 à 35 ans

le niveau de scolarité : être diplomé de l'enseignement supérieur multiplie par 2 la probabilité de se déclarer homme victime (par rapport au niveau CAP/BEP)

 

Dans les quartiers "mixtes" (pavillons et immeubles), le taux de victimation par l'ex conjoint ou le conjoint pour les hommes arrive à : 15 pour mille (ou 1,5 %) soir 3 fois plus que la population de référence ("quartier pavillonnaire" : 0,49 %)

 

 

Lire aussi l'article du Nouvel Obs.com : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121023.FAP1562/les-hommes-tres-diplomes-sont-plus-souvent-victimes-de-violences-conjugales.html

 

Voir les commentaires

Interview sur Radiopsi

15 Octobre 2012, 09:39am

Publié par SOS Hommes Battus

Retrouvez ci-dessous l'interview de notre présidente Sylvianne Spitzer sur Radiopsi.

 

 

 

Voir les commentaires

Egalité Femmes-Hommes à Lyon - 13/10/2012

8 Octobre 2012, 16:44pm

Publié par SOS Hommes Battus

Le GES (Groupe d'Etudes sur les Sexismes) s'est ému auprès de la région Rhones-Alpes, institution à l'origine du projet,  que le programme de la Quinzaine égalité Femmes-Hommes s'adresse principalement aux femmes et ne comporte aucune intervention relative aux hommes...

 

Aussi c'est avec un immense plaisir que nous avons répondu à la demande du GES qui nous a proposé d'intervenir sur le sujet des hommes victimes de violences conjugales.

 

Vous retrouverez donc le samedi 13 octobre à l'hôtel Campanile à Lyon (Part-Dieu), notre présidente Sylvianne Spitzer, dans une intervention sur "les hommes battus : qui sont ils ? Comment les aider ?".

 

13-octobre-2012.jpg

 

 

Voir les commentaires