Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Avoir peur....

19 Octobre 2010, 07:45am

Publié par SOS Hommes Battus

La majorité des hommes qui contactent par téléphone ou par email SOS Hommes Battus nous disent :

"je suis terrorisé, je n'ose rien faire, j'espère que ça va s'arranger".

 

Revenons sur cette affirmation :

 

1. "ça va s'arranger"

 

Nous ne le répéterons jamais assez : CA NE S'ARRANGE JAMAIS, CA S'AGGRAVE

 

La violence sans contre-pouvoir devient sans retenue et prend de l'ampleur.

Ce qui a commencé par quelques humiliations finira par des coups à répétition et des menaces de mort.

 

Si votre compagne est capable d'entendre qu'elle n'a pas le droit de vous rabaisser ou de vous frapper ou si elle capable d'avoir conscience que ce qu'elle fait n'est pas normal, alors tout n'est pas perdu. Avec une prise en charge psychiatrique et psychologique, en effet, ses accès de violences peuvent être amenés à diminuer puis disparaître en quelques mois.

 

Mais si elle considère qu'il est de son droit ou normal de se comporter violemment avec vous ou si elle considère qu'elle va bien mais que c'est vous qui n'allez pas bien, alors il n'y a aucune chance pour que votre relation de couple s'améliore. Tout va se dégrader. Et plus vous accepter de subir parce que vous avez peur, plus cela la met en colère et plus sa violence sera forte.

 

2. "je n'ose rien faire"

 

Vous êtes devenu une victime parfaite. Elle peut vous humilier, vous isoler, vous rabaisser devant votre famille, vous frapper et vous ne réagissez plus.

 

Pour votre compagne vous n'êtes plus un homme mais une chose à laquelle on peut faire tout ce qu'on veut.

 

Elle arrive à vous convaincre que vous n'êtes pas un "bon mari", que tout ce que vous faites n'est jamais assez bien, que de toute façon vous êtes un nul... Elle passe son temps à vous reprocher que vous n'en faites pas assez, mais à chaque fois que vous faites quelque chose, c'est mal fait.

 

Du coup vous ne savez plus si vous devez faire quelque chose ou pas. Et vous décidez, pour éviter "les crises" de ne plus rien faire. Vous apprenez à ne plus agir, à ne plus bouger, à ne plus prendre de décision.

 

Et lorsqu'il s'agit d'agir, de bouger, de prendre une décision pour votre vie et votre survie, vous n'osez plus.

 

Elle vous a transformé. Vous êtes devenu un prisonnier dans votre propre famille. Vous êtes devenue une marionnette qu'on peut manipuler. Vous êtes devenu un objet qu'on peut briser.

 

Vous devez redevenir un être humain, un homme.

 

Vous devez vous rappeler qu'avant vous saviez agir, bouger, prendre des décisions. Vous n'avez pas oublier.

 

Pourtant pour sortir de ces cycles de violences conjugales, il va falloir décider soit de subir soit d'agir.

Agir, c'est accepter l'idée que ce qui se passe chez vous n'est pas normal, que votre femme ne vous aime sans doute plus et qu'elle ne cherche qu'à vous dominer, vous utiliser peut être (pour avoir un enfant, pour avoir des papiers, pour avoir la maison,...). C'est aussi prendre la décision soit de consulter des professionnels (psychologue, psychiatre) afin de comprendre comment/pourquoi votre couple en est là, soit de comprendre qu'il faut se séparer.

 

3. "je suis terrorisé"

 

Eh oui, vous avez peur de ses réactions. Ses humiliations, les privations de nourriture, le chantage aux enfants, le chantage aux dépôts de plainte, ses coups, ses menaces de mort... Peur des représailles.

 

Etre terrorisé ne change rien. Avoir peur ne fait pas avancer votre situation. Cela vous empêche d'agir.

 

C'est normal d'avoir peur, c'est même sain. Ca prouve que vous avez envie de vivre. C'est aussi cette peur qui vous fait trouver des stratégies d'évitement des crises.

 

Mais c'est aussi cette peur qui vous empêche de trouver la sortie de votre situation de violences conjugales.

 

Vous êtes vous jamais dit que votre compagne avait peut être simplement besoin qu'on lui explique qu'elle n'a pas le droit de frapper son mari ?

Vous êtes vous jamais dit qu'un rappel à la Loi par les forces de l'ordreen uniforme pouvait avoir un effet bénéfique dans la prise de conscience que quelque chose ne va pas chez votre compagne ?

 

Comme il n'y a pas de prévention contre les violences faites aux hommes, bien des femmes pensent qu'elles ont le droit de s'en prendre à leur compagnon.

Bien des femmes violentes pensent que si les hommes ne disent rien c'est parce que cela ne gène pas les hommes.

Bien des femmes violentes pensent que la violences envers leur compagnon est normal.

 

Cela ne s'arrangera pas avec le temps.

Quoi que vous fassiez ça ne sera jamais assez bien.

 

Demander un signalement à votre médecin traitant.

Déposer plainte au commissariat.

Faites constater les traces de coups s'il y a lieu soit par un médecin soit au commissariat.

Demander des attestations à ceux qui ont été témoins de sa violence.

Vous pouvez déposer plainte par écrit (en recommandé) directement auprès du Procureur de la République de votre département d'habitation.

Prenez un avocat.

 

 

Ne vous laissez pas détruire, agissez.

 

 

SOS Hommes Battus

 

Voir les commentaires