Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

Témoignage 25

28 Novembre 2009, 19:56pm

Publié par SOS Hommes Battus

Un homme témoigne pour un collègue de travail :

"Homme de plus de 50 ans travaille d'intervention depuis plus de trente années, complètement usé par le métier.
Ne peut plus partir en intervention.
Il a été muté dans un service allégé pour raisons médicales
Physiquement (asthmatique, douleurs articulaires et au dos etc...)
Phsycologiquement,
un travail qui l'a durement éprouvé durant toutes ces années et une vie de famille qui l’achève.
Cet homme à deux enfants.
Aujourd’hui, il subit des sévices psycologiques très durs de la part de sa femme.
Il évite souvent d’en parler et souvent de peur, il ne rentre pas chez lui le soir en prétextant du travail à faire et c’est vrai il se surcharge de travail à un point absolument inimaginable.
Il lui arrive d'ailleurs de ne pas dormir pendant plusieurs jours à cause de çà !
Il se fait insulter même par ces enfants.
Certaines pièces de son appartement lui sont interdites.
Et quand ont essayent de parler de tout çà avec lui il se met à pleurer et s'enferme dans un mutisme profond.
Ce genre de situation lui déclenche des crises d'asthmes.
Merci pour toute l’aide que vous pourriez nous apporter !"

Voir les commentaires

Témoignage 24

28 Novembre 2009, 19:54pm

Publié par SOS Hommes Battus

j'ai honte de vous en parler car les écris sont plus facile que les paroles


je fais moi aussi partis des hommes battus de la société et je voudrai le faire savoir

elle me fait plein de préssion moralle, violence moralle elle me ménace de m'arracher mes enfants
sur le seul pretexte que elle est une femme et moi je suis un homme en me battant devant mes enfants
en m'injuriant

je suis fatigués comprenner moi, je suis épuisé morallemant il y t'il une solution pour nous les
HOMMES?

Voir les commentaires

Témoignage 23

28 Novembre 2009, 19:52pm

Publié par SOS Hommes Battus

Je suis marié depuis 14 ans et j’ai 2 enfants.


Les relations conjugales sont difficiles depuis longtemps (peut-être entre autre à cause des différences culturelles, car me femme est étrangère). Elle m’a frappé 7 fois. La dernière fois elle a brandi un grand couteau contre moi.

 

Je ne sais pas quoi faire ? Je ne veux plus supporter ça (et en plus devant les enfants).

Dois-je m’adresser à un avocat ? A un médecin ? A la police ? A qui ? Je n’arriverai pas à résoudre ce problème tout seul. Elle fait des choses inacceptables.

 

 

 

(SOS Hommes Battus tient à signaler qu'avant parution des témoignages il a déjà été répondu personnellement à chaque contact)

 


Voir les commentaires

Témoignage 22

28 Novembre 2009, 19:50pm

Publié par SOS Hommes Battus

Un homme nous écrit pour son ami :


"Il est marié avec deux jeunes enfants.
Pour des raisons qui lui sont propres, il a décidé de divorcer (pas pour une autre femme même si sa femme actuelle le prétend).
Sa femme ne l'accepte pas et a décidé de lui faire payer sa décision. Elle lui mène une vie impossible. Ce sont des menaces en tous genres (verbales et par sms). Elle veut lui faire payer le mal qu'il lui fait selon elle. Un véritable harcèlement. Elle fait régulièrement sonner son portable lorsqu'il travail et ne parle pas bien évidemment. Parfois, à leur domicile et sans témoin extérieur, elle en vient à le frapper devant leurs enfants.

Pour éviter que cela ne dégénère, il ne répond pas à cette violence. Mais je sens bien qu'il est à bout. Et que parfois la réplique le démange.

Il l'a signalé à la gendarmerie (dépôt de mains courantes) mais ceux-ci l'ont dissuadé de continuer en disant que ça ne servait à rien. Sa parole contre celle de sa femme (sans doute). Au contraire, il lui ont même dit que s'il continuait à venir faire ses déclarations, ils devraient en informer son employeur et que cela risquerait de compromettre son emploi. Il a un emploi publique... Il ne peut malheureusement pas quitter son domicile puisqu'il s'agit d'un logement de fonction. Si il le quitte, il le perd.

Lorsqu'elle le frappe, ce sont des gifles ou des coups qui ne laissent pas de traces. Donc pas de constatations possible.

Elle ne s'est pas présentée à l'audience de conciliation avant divorce qui aurait pu imposer des mesures conservatoires. La prochaine audience est donc remise à une date ultérieure, probablement lointaine.
Et elle souhaite faire durer la situation.

j'ai peur que ça ne dégénère. Cette situation est invivable pour mon ami et surtout traumatisante pour les enfants.
Alors, que faire ?"

Voir les commentaires

Déni et victimisation

19 Novembre 2009, 21:24pm

Publié par SOS Hommes Battus

Etre dans le déni c'est dire qu'il ne s'est rien passé.
Ou prétendre que la situation n'est pas aussi grave qu'elle en a l'air.

Le déni permet aux victimes de ne tenir compte de la réalité de souffrance.

Mais le déni permet alors aussi aux personnes agressives de continuer leur travail de sape.
Le déni permet à cette personne de croire que ce qu'elle fait est normal.

Dans le déni, la victime comme son agresseur se mentent à eux mêmes.


Les mensonges du déni :

- l'homme victime mérite ce qui lui arrive
- l'homme victime a provoqué sa compagne
- les hommes battus sont maso
- les personnes battues ne sont pas des personnes "bien"
- cela ne peut pas m'arriver.

Dans le déni, voici les réactions de la victime :

- nier ou minimiser ce qui lui arrive
- dire tout le temps que c'est de sa faute
- avoir une faible estime d'elle de Soi, ce qui la rend encore plus vulnérable à leur agresseuse
- présenter des blessures inexpliquées ou elle donne des explications non valables
- être dépressive ou anxieuse
- être tout le temps fatigué, avoir des problèmes de concentration et des troubles du sommeil
- s'épuiser à vouloir tout faire pour combler les exigences de la compagne tout en négligeant ses propres besoins
- croire que si l'on subit suffisamment longtemps, ça finira par s'arranger
- s'accrocher à l'idée que la personne agressive va changer
- se percevoir comme un mari qui se doit de pardonner les fautes de sa compagne


Sortir du déni est très difficile.
Cela demande beaucoup d'efforts, de soutien et de volonté.

Mais rester dans le déni, c'est se condamner à subir pendant très longtemps une relation et des situations agressives.

Prenez conscience que ce que vous vivez n'est pas une relation normale.
Sortez du déni.

Voir les commentaires