Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SOS Hommes Battus

SOS Hommes Battus met une pause à son activité

1 Septembre 2015, 12:59pm

Publié par SOS Hommes Battus

SOS Hommes Battus met une pause à son activité

Bonjour à Tous et à toutes,

Il a été décidé que l'association SOS HOMMES BATTUS mettait ses activités à l'arrêt, en "stand by" comme on dit... pour l'instant. Nous espérons que nous aurons l'occasion de reprendre ce combat.

Mais l'association n'a plus les moyens d'entreprendre quoi que ce soit. Nous avions fait des choix :

- celui de rester indépendants sans jamais demander de subventions et donc au service d'aucune administration ou cause politique. Notre seul but était de soutenir et orienter des victimes ignorées et laissées pour compte ;

- celui aussi de ne pas demander de cotisation. Pas d'adhérent, pas de cotisation, mais pas de revenu non plus pour l'association. Nous savons combien il est difficile pour une victime de violences conjugales, même lorsqu'elle gagne bien sa vie, de dépenser quelques euros alors que les revenus financiers sont contrôlés et que toute dépense inattendue peut donner lieu à des retours d'actes violents ;

- celui aussi de tenter de vivre de la générosité de notre Société. Mais l'association touche à un sujet trop tabou. De la même façon; aucune personnalité n'a jamais accepté de parrainer une de nos actions, même lorsqu'elle était directement concernée par notre but ;

- celui de vivre aussi sur des dons qu'auraient pu nous verser les collectivités lorsqu'elles nous demandaient d'intervenir auprès d'un public professionnel. La majorité de ces collectivités à trop l'habitude de travailler avec des associations qui touchent parfois de grosses subventions... Certaines ont joué le jeu, nous ne les oublions pas et les en remercions.

Le budget de l'association est à zéro et depuis plusieurs mois nous vivotions sur les fonds propres de nos intervenants. Ce n'est plus possible et cela ne devrait pas être.

Aussi pour cela et parce qu'il est épuisant de crier dans le vide actuel, l'association SOS HOMMES BATTUS cesse son activité... (en tout cas pour l'instant, nous "reviendrons" peut être autrement).

Ne baissez jamais les bras. Ne croyez pas qu'il n'y a rien à faire, il y a toujours une porte de sortie.. mais faut-il vouloir la prendre !

Dans tous les cas, le nom de SOS HOMMES BATTUS ne devient pas disponible, nous ne liquidons pas l'association. De même les articles mis en ligne appartiennent toujours à l'association et nous vous remercions de citer vos sources lorsque vous utilisez, même partiellement, les articles de notre site.

Sylvianne Spitzer, Présidente

Psychologue, psychothérapeute

Commenter cet article

ZeRAR 16/04/2016 08:21

Bonjour , bien triste nouvelle . Pour beaucoup de femmes , la violence est verbale . Il faut alors beaucoup de contrôle pour ne pas la réduire physiquement au silence . Tenir , tenir . Quelle difficile attitude .
Merci pour les aides dispensées, le sujet reste donc tabou .

Winston Smith 03/03/2016 01:00

Bonjour,
depuis mon mariage j'ai été victime de violences à de maintes reprises. Je reconnais avoir répondu ( et plus violemment ), je pense que j'avais un peu plus de force qu'elle. Ses parents ont toujours réussi à me faire passer l'éponge , bien que les traces de lacérations n'étaient pas dissimulables. Elle a porté plainte suite à un stratagème et je suis convoqué en jugement. Qu'en pensez vous si j'utilise mes compétences en informatique pour pouvoir créer une application ou un site internet afin que votre mouvement soit plus visible. Je suis compétent en développement informatique. Les contraintes sont les suivantes : cela prendra du temps et je ne suis pas disponible tout de suite. Ne baissez pas les bras, nager à contre courant est difficile.

SOS Hommes Battus 07/06/2016 11:14

Vous avez répondu, vous êtes donc aussi auteur de violences. A vous de prouver que vous étiez aussi victime pour bénéficier de l'étiquette de "violences réciproques"... Merci pour votre proposition, mais un site sans personne derrière pour assurer les réponse, a peu d'intérêt.

Marion et Cindy 25/02/2016 11:41

C'est vraiment dommage qu'un tel site cesse son activité même momentanément, mais aussi qu'il n'y est personnes pour subventionner une association comme la votre. C'est tellement important que ces hommes victimes de violences soient soutenus, entendus et aidés dans toutes démarches. Sachant que c'est encore un sujet tabou et très peu connu pour beaucoup de personnes, il ne faudrait pas que cela disparaisse, mais au contraire que cela soit visible aux yeux de tous. Ce qui donnera peut être le courage à ces êtres à part entière de s'exprimer, de se soulager et de ne plus avoir honte car finalement ils ne sont en aucune façon fautifs des actes malsains de leurs compagnes. Bon courage à tous.

SOS Hommes battus 07/06/2016 11:12

Il existe une volonté politique qu'une association telle que SOS HOMMES BATTUS ne soit pas visible. Chaque année les statistiques officielles montrent un peu plus les violences que les hommes vivent au quotidien. Les personnalités et célébrités ont peur aussi de voir leur image associée à l'association ou au combat pour les hommes victimes de violences conjugales (et pourtant il y en a parmi ces célébrités !).

Fred Darevil 05/09/2015 08:34

Quelle tristesse. Vous représentiez un espoir, le seul qu'il était possible de présenter aux politiques pour tenter de les faire bouger. Je comprends votre décision et la respecte. Je crains cependant que cet important sujet de société retourne aux oubliettes pour longtemps. Malheureusement si des hommes reprenaient l'activité de cette association ils seraient immédiatement soupçonnés de masculinisme misogyne. La force de cette association était d'être gérée par des femmes. C'est douloureux d'avoir à en faire le constat mais vrai.

SOS Hommes Battus 30/09/2015 14:35

Ce sujet de Société comme vous l'écrivez n'a mobilisé personne. Les victimes restent dans leur coin et refusent de communiquer ou de monter au créneau. Ce combat a duré 8 ans. La prise de conscience sociale est néanmoins la récompense et ce malgré le "black out" des médias et des politiques. Les hommes ont un chemin psychologique et sociologique à faire. Pour l'instant beaucoup ne sont pas prêts.